Depuis sa création en 2012 par trois associés (Marek Wawro, Michael Kent et Marta Krupinska) et après cinq tours de financement, la FinTech Azimo a levé un montant total de près de 47 millions de dollars. Parmi les heureux investisseurs du dernier tour de table de 15 millions d’euros, il y a eVentures, Frog Capital, Greycroft, Accion, MCI Capital et surtout Rakuten, le fonds FinTech du groupe Internet japonais.

Azimo revendique 1 000 000 de clients « déjà connectés à sa plateforme » de portée mondiale. FinTech a rencontré son co-fondateur et CEO, Michael Kent.

Azimo dispose du plus grand réseau numérique au monde

Lancée en 2012, Azimo est une société de transfert d’argent en ligne. Rapide, simple et sécurisé, Azimo dispose du plus grand réseau numérique au monde, permettant aux clients d’envoyer de l’argent à plus de 5 milliards de personnes dans 190 pays, à partir de n’importe quel appareil connecté à Internet.

Avec près de 46 millions de dollars d’investissements recueillis, nous avons connu en 2016 une croissance de plus de 200% par rapport à 2015, ce qui nous positionne aujourd’hui à l’avant-garde de l’innovation technologique dans le secteur des services financiers. Nous avons récemment établi un partenariat avec Facebook qui vise à intégrer Azimo dans Facebook Messenger – permettant ainsi aux clients de transférer de l’argent directement depuis le réseau social – et le lancement d’un chatbot. Notre robot conversationnel est capable de répondre directement aux questions sur les tarifs, les pays destinataires et les modes d’exécution.

Nos frais de transaction sont jusqu’à 85% inférieurs à ceux pratiqués

D’une part, nos frais de transaction sont jusqu’à 85% inférieurs à ceux pratiqués par les acteurs traditionnels du transfert d’argent ou les banques. Nous y parvenons parce qu’Azimo est 100% digitale et nos frais généraux, notamment associés à la tenue de boutiques en dur, sont fortement réduits. Notre philosophie nous porte à considérer, ensuite, que l’argent durement gagné par nos clients a vocation a rester dans leur poche, ce qui nous encourage à pratiquer des frais de transaction raisonnables et transparents.

Nous disposons, d’autre part, du plus grand réseau numérique au monde. Nous pouvons ainsi transférer de l’argent en 80 devises, que ce soit sous forme de virement sur comptes bancaires, de retrait d’argent liquide, de portefeuilles mobiles, de recharge mobile ou encore de livraison à domicile. Il faut savoir que dans le monde, 2,6 milliards de personnes n’ont pas de comptes bancaires. Chez Azimo, nous pouvons atteindre jusqu’à 5 milliards de personnes avec notre réseau, car nous comprenons l’importance de pouvoir transférer de l’argent vers certaines régions reculées du globe, là où les banques ne le permettent pas.

Notre application mobile, disponible sur iOS et Android, permet à nos clients d’envoyer de l’argent à travers le monde, en seulement quelques clics, depuis leur smartphone.

L’innovation est au cœur de notre ADN

Azimo est une entreprise technologique et, en tant que telle, l’innovation est au cœur de notre ADN. Gage de réussite, nous aimerions faire d’Azimo un verbe : au lieu de dire « je dois envoyer de l’argent », les gens pourraient dire « je dois Azimo de l’argent » (rire). Nous ferons des annonces importantes dans les prochains mois, mais l’heure n’est pas venue de communiquer.

La seule chose que nous pouvons dire, c’est que les choses vont être rendues beaucoup plus faciles, tant pour les expéditeurs que pour les destinataires !
Visuel application Azimo

0
janvier 17, 2017 10:01
Laissez vos commentaires

Vous avez quelque chose à ajouter? N'hésitez pas

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*