Fondée en 2014, la fintech ChromaWay est un précurseur de ce qui est maintenant appelé la «blockchain 2.0». Rassemblant des experts de la blockchain, ChromaWay propose une plateforme pour les smart contracts, l’émission et le transfert d’actifs via la blockchain. Ils ont récemment annoncé des partenariats avec les banques LHV bank en Estonie et funderbeam.com qui utilisent dès à présent leur plateforme. Décryptage avec Ludvig Öberg, Business Developer de ChromaWay.

 

Des outils complémentaires pour disrupter les usages

Pour l’instant nous travaillons sur deux produits: Esplix, une plateforme pour des contrats intelligents qui modèle des flux de travail et les procède de façon sécurisée et rapide, puis Postchain, une blockchain privée qui permet de synchroniser des statuts ou de l’information entre différents acteurs qui veulent s’assurer une confiance totale.

Un exemple concret de l’impact de ces applications ? L’utilisation de nos deux outils dans notre projet pour le cadastre Suédois : nous sommes en train de restructurer le processus d’achat d’une propriété permettant ainsi de faire passer les démarches de plusieurs jours et/ou parfois semaine, à quelques heures ! Notre technologie, basée sur la digitalisation permettra également de réduire le travail manuel en automatisant certaines étapes.

 

Simplification, rapidité et digitalisation : une ux revisitée

Nous souhaitons développer des solutions en accord avec les attentes des consommateurs de notre époque : des processus simplifiés, plus rapides, et 100% digitalisés. Pour tous ceux qui sont habitués à tout faire en ligne, nous croyons que ce projet pourra permettre d’améliorer les conditions dans lesquelles les transactions de propriétés sont faites.  En utilisant notre technologie, l’utilisateur pourra enfin agir directement avec les acteurs liés à ces processus d’une façon sécurisée.

 

ChromaWay, une internationalisation attendue

Le but de ChromaWay est de lancer nos deux projets, Esplix et Postchain, dans le courant de l’année, et de pouvoir instaurer le projet de cadastre avec la Suède dans d’autres zones géographiques, tout en ouvrant les possibilités d’usages de notre technologie.  Nous croyons que la blockchain et les smart contracts peuvent disrupter en profondeur l’échange des informations et des processus en les rendants plus sûres et rapides.

Depuis quelques temps, la finance voit croître son intérêt pour la blockchain, mais nous croyons qu’il est encore trop tôt pour savoir là où elle aura le plus d’impact. La blockchain est une infrastructure encore nouvelle, en pleine phase de développement, il faudra donc attendre pour savoir quels sont les cas d’usage, qui vont faire de la blockchain, une révolution.

Pour nous, le secteur immobilier est un de ces cas.

 

0
mars 28, 2017 10:42
1 Commentaire

Vous avez quelque chose à ajouter? N'hésitez pas

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Un commentaire

  • Michel Nizon (@MichelNizon) says:

    Avec un ticket d’entrée minimum à 25 000 euros minimum ce n’est plus accessible à la Crowd et ce n’est donc pas du CrowdEquity.