Louis Alexandre de Froissard, co-organisateur de Bordeaux Fintech 2016

Louis Alexandre de Froissard,
co-organisateur de Bordeaux Fintech 2016

Après une première édition en 2015, les Halles Darwin accueilleront à Bordeaux les 5 & 6 octobre l’événement Fintech de l’automne. Co-organisé par le FinTech Mag et Montaigne Conseil, BORDEAUX FINTECH se déploiera sur deux journées et une soirée. Au programme, des intervenants, des ateliers, un concours de pitch ainsi qu’une soirée dédiée aux utilisateurs. « En 2015, nous avons rassemblé plus de 350 participants, 44 intervenants et plus de 30 fintechs, soit la moitié des acteurs français du secteur. Nous avons cet année l’ambition de rassembler quelque 500 participants et d’ouvrir plus largement à l’international » explique Louis-Alexandre de Froissard, co-organisateur de l’événement.

 

Quel état d’esprit en 2016 ?

« Notre mot d’ordre cette année, c’est « retour au réel » ou « back to reality » en anglais », précise-t-il. « Deux expressions qui traduisent deux réalités économiques différentes, liées à deux états de marché différents. » Au reflux des valorisations sur le marché anglo-saxon – « la tendance Fintech 2015 avec ses valorisations étonnantes est passée » – se superpose en France la méconnaissance d’un secteur dès à présent efficient sur son territoire. « La Fintech en France, c’est des propositions réelles » s’enthousiasme Louis-Alexandre de Froissard. C’est d’ailleurs tout l’intérêt de ce salon que d’offrir en 48h un tour d’horizon des acteurs et des pratiques en vigueur sur ce nouveau marché.

 

Bordeaux Fintech : une grande soirée dédiée aux utilisateurs

Avec, nouveauté de l’édition 2016, en point d’orgue une grande soirée dédiée aux utilisateurs. Le 5 octobre au soir, rendez-vous est donné pour faire découvrir au grand public les avantages et les enjeux de cette révolution en marche. « Amis entrepreneurs, cette soirée est pour vous », résume le co-organisateur de l’événement. « Vous y apprendrez qu’il est possible d’entreprendre sans devoir passer par la case banque ! » Jugez plutôt : levée de fonds ou boost de sa trésorerie grâce au crowlending, affacturage en s’appuyant sur des solutions en ligne, échange de devises en peer to peer… Les Fintech françaises proposent dès aujourd’hui l’ensemble des outils permettant aux start up d’entreprendre sans les banques.

 

Des intervenants référents

Conscient que la révolution Fintech s’inscrit dans un phénomène plus large de mutation sociétale, BORDEAUX FINTECH donnera la parole à deux grands témoins de cette histoire en mouvement. Marc Halevy, physicien et philosophe, coach de haute volée et expert Apm, ainsi que Yannick Roudault, conférencier, auteur et entrepreneur, poseront tous deux leur regard éclairé sur les processus disruptifs à l’œuvre dans le monde digital, et tout particulièrement dans la Fintech. À côté des ateliers réunissant des experts du secteur, Susanne Chishti, CEO de Fintech Circle à Londres, viendra dédicacer un tiré à part de son incontournable ouvrage « The Fintech Book ». Échanger aussi, transmettre son expérience, rappeler, enfin, les vertus de l’entreprenariat, à l’œuvre dans toute nouvelle création de valeurs. C’est bien-là toute la philosophie de cet événement : traiter de la Fintech à travers les retours d’expérience de ses acteurs entrepreneurs. « La Fintech par et pour les entrepreneurs, voilà notre credo » conclut Louis-Alexandre de Froissard.

 

 

Cliquez ici pour vous inscrire à Bordeaux Fintech

0
septembre 23, 2016 9:56
Laissez vos commentaires

Vous avez quelque chose à ajouter? N'hésitez pas

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*