Dans le cadre de sa stratégie d’innovation, le cabinet de conseil en management dédié à la finance MPG Partners a fortement investi dans la R&D. Cette démarche d’innovation a donné naissance à CoDeFi, un projet de recherche académique en partenariat avec le CNRS et le laboratoire Jacques-Louis Lions. À l’arrivée, CoDeFi est une technologie calculatoire innovante qui répond à la quête de performance d’une industrie ouverte aux innovations susceptibles d’améliorer ses rendements. Portée par un chercheur expérimenté, Jean-Marc Mercier, CoDeFi s’appuie sur l’expertise des meilleurs consultants de MPG Partners.

Explications avec Matthias Poirier, co-Fondateur de MPG Partners, et premier sponsor de CoDeFi.

CoDeFi mesure le risque bancaire ou financier

La plateforme CoDeFi (Curse Of DimEnsionality for FInance) est une technologie calculatoire innovante et disruptive qui permet de casser la « malédiction dimensionnelle » à l’oeuvre dans la finance. Ce que l’on appelle la « malédiction dimensionnelle » provient d’un problème de mathématiques soulevé par Bellman en 1961 et toujours ouvert, qui décrit des temps de calcul augmentant exponentiellement avec le nombre des sources de risques. Or, CoDeFi, justement, est capable de mesurer avec un seul processeur de PC et en quelques dizaines de minutes tout type de risque bancaire ou financier mettant en jeu plusieurs centaines de sources de risques (exemple : taux, change, prix, inflation…). C’est une solution révolutionnaire pour l’industrie des services financiers, car à ce jour, aucune méthode, aucun logiciel n’est capable de calculer le niveau de risque au delà de 3 ou 4 sources. Notre outil prédictif est précieux, en ce qu’il aide les acteurs de cette industrie à mieux mesurer, piloter et contrôler leur risque.

Une technologie innovante et UX friendly

CoDeFi est accessible sur un simple PC. L’utilisateur se connecte, lance les calculs, et récupère les résultats. La solution peut être utilisée sur le mobile grâce à l’hébergement en mode Cloud. Cette technologie véritablement intégrée, est constituée de quatre modules : intégration, calibration, valorisation et restitution, de façon à présenter les résultats lisibles et facilement analysables par les équipes dédiées au risque et par le front office d’un établissement bancaire. Au total, ces quatre modules permettent de traiter rapidement un grand volume de données, même avec un simple processeur de PC.

Un lancement prévu en 2018

CoDeFi entame sa phase d’Industrialisation. Nos premières démonstrations ont été très remarquées, ce qui est de bon augure pour le lancement que nous prévoyons à horizon 2018. Afin d’exploiter au mieux toute la puissance du « framework » de CoDeFi, nous envisageons également de nouer un partenariat industriel avec un spécialiste de la finance de marché qui nous aidera à capter une clientèle plus large et ainsi nous permettra d’accélérer notre développement.

Notre stratégie commerciale consistera d’abord à vendre la technologie CoDeFi aux différents clients de MPG Partners puis au reste de l’industrie grâce aux partenariats que nous parviendrons à tisser. Notre objectif, atteindre d’ici à 2019, un chiffre d’affaires de 1 Million d’euros, pour un effectif que nous estimons à 5 collaborateurs.

Codefi en quelques mots


finance-innovation_Labellise transparent 2

0
décembre 27, 2016 11:12
1 Commentaire

Vous avez quelque chose à ajouter? N'hésitez pas

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Un commentaire

  • ericleger says:

    @Stéphane Toullieux
    Je rejoins globalement l’analyse.
    Les institutions financières détiennent un historique de construction de leur modèle qui ne peut être balayé d’un simple revers par de jeunes fintech.
    Gestion des risques, conformité, … Le core mode nécessite des investissements perpétuels extrêmement importants, venant largement plomber les résultats.
    Seul l’effet de masse permet de générer de relativement bons résultats nets.
    Je crois à l’apport extrêmement positif d’associations fintech / banques, en mode win win, pour relever les défis de la 4eme révolution industrielle.
    Le groupe BNP Paribas me semble parfaitement armé pour s’engager pleinement dans cette nouvelle ère !
    Enfin, je ne peux que m’accorder avec le point final sur l’importance de l’humain, du social dans un univers « capitalistique ».