Bonne nouvelle : le Bitcoin n’est pas mort.

Après trois ans de stagnation, de scandales, de détournements et de fausses promesses, retour sans frein sur terre pour le Bitcoin non sans avoir révélé un horizon possible pour une crypto-monnaie autonome et désintermédiée. Cet horizon pourrait bien s’entrouvrir de nouveau dans un futur proche. D’ores et déjà, des développeurs sont en train d’inventer une nouvelle structure plus accessible, qui pourrait aboutir à la création d’un Bitcoin 2.0, plus ouvert au grand public tout en conservant l’esprit d’innovation originel.

À observer, à côté du Bitcoin et d’Ethereum, l’émergence de Lisk, qui a levé 5,7 millions de dollars dès sa création en mars dernier. À l’instar de ses grandes sœurs, cette nouvelle crypto-monnaie s’appuie sur la blockchain. Elle s’en différencie notamment par l’utilisation de « side chains », des applications qui ne vivent pas dans la blockchain, mais gravitent autour d’elle. Un fonctionnement qui permet à Lisk de revendiquer des opérations plus rapides que le Bitcoin ou Ethereum, la charge des « side chains » n’impactant pas sa vitesse.

 

En savoir plus

– Lisk, la blockchain plus simple et plus rapide qui concurrence Ethereum
Bitcoin is still an inaccessible, obscure experiment—but Bitcoin 2.0 could change our lives
How bitcoin was brought down by its own potential—and the banks

 

4
septembre 16, 2016 8:37
Laissez vos commentaires

Vous avez quelque chose à ajouter? N'hésitez pas

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*