La première banque allemande compte sur les nouvelles technologies pour se transformer. Pour Geert Matthys, alias M. Numérique de Deutsche Bank, celles-ci permettent à la fois de simplifier et d’accélérer les services financiers en réduisant la complexité et en augmentant l’automatisation. Une révolution en marche qui passe par des partenariats entre Fintech et établissements financiers.

Quelles tendances Fintech vont particulièrement intéresser les banques cette année ? Geert Matthys, directeur de la numérisation de la gestion des produits chez Deutsche Bank, a sa petite idée. D’abord, tout ce qui permet d’interagir ou d’échanger des données, à savoir la connectivité, va se renforcer avec le boom des objets connectés. Ensuite, nombre de technologies, dont l’une d’elles est blockchain, ont le potentiel de simplifier les processus métiers. Enfin, les big data constituent un moteur pour la personnalisation des services rendus aux utilisateurs.

Le leader de la banque en Allemagne voit cette révolution Fintech comme une grande opportunité pour répondre aux nouveaux besoins de ses clients. Les nouveaux acteurs des technologies financières agissent, selon Geert Matthys, comme accélérateurs d’innovation. C’est dans cette optique que Deutsche Bank réunit dans des laboratoires en Europe et aux États-Unis des acteurs tels que des start-up, investisseurs, chercheurs, clients et employés pour identifier les besoins numériques des consommateurs et faciliter le développement rapide de solutions. De quoi concilier prise en charge des contraintes réglementaires et centricité client.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *