Dans l’univers des Fintech, le crowdfunding ou financement participatif est l’un des sous-segments les plus dynamiques, avec une croissance des financements ainsi récoltés de 144% en Europe en 2014. La France est le second marché européen derrière le Royaume-Uni, avec plus de 154 millions d’€ levés en 2014 contre 74 en 2013. Zoom sur ce mode alternatif de financement et ses différentes facettes.

Si l’on ne peut pas considérer le financement participatif comme une idée nouvelle (100 000 français ont participé au financement de la Statue de la Liberté en 1880 !), Internet lui donne aujourd’hui ses lettres de noblesse. Symbole de cette réussite, la société KissKissBankBank est le leader européen de ce marché. Créée en 2010, cette société d’origine française se qualifie elle-même d’aide à la création et à l’innovation. Elle aura levé plus de 26 millions d’€ lors de ses quatre premières années d’existence, dont 14,5 au cours de la seule année 2014.

Crowdfunding : la France au 2ème rang européen

Le crowdfunding représente un moyen, pour les entreprises comme pour les particuliers, de récolter des fonds pour financer leurs projets. Cet investissement peut prendre différentes formes : le prêt participatif (prêt entre particuliers, micro-crédit, prêt des particuliers aux entreprises, …), le don (mécénat, humanitaire, …), le financement sans contrepartie financière (mais avec des « rewards » ou gratifications en nature) ou le financement avec prise de participation (« equity –based »).

Selon cette étude de DIGITALL Conseil, si 59% des sommes levées au niveau mondial se concentrent aux Etats-Unis, l’Europe démontre un dynamisme certain : 2,9 milliards d’euros collectés en 2014, soit une croissance de 144% en un an. Le marché du prêt entre particuliers a été multiplié par quatre en 2 ans, mais les PME profitent également de plus en plus de ce moyen de financement alternatif. En France, le marché du crowdfunding a permis de lever plus de 154 millions en 2014, soit le double de l’année précédente. Le champion européen reste le Royaume-Uni qui affiche 2,3 milliards d’€ récoltés.

Lire l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Trackback