Fin novembre, une étude menée par l’université de Cambridge, en partenariat avec KPMG et CME Group Foundation, a rendu son verdict sur les financements alternatifs européens. FinTech Mag vous propose aujourd’hui une séance de rattrapage avec une infographie réalisée par Investbook.

La France, le premier pays européen pour le Crowdfunding

Et les nouvelles sont bonnes, avec 319 millions d’euros (M€), la France est le premier pays européen pour le Crowdfunding, ce prêt aux particuliers, de plus en plus utilisé par les TPE-PME et les startups. Le volume total des financements s’est accéléré depuis 2013 : de 154 M€, il est donc passé à 319 M€, une croissante insolente de 107 % et trois points de plus qu’entre 2013 et 2014. Et pour info, le Crowdfunding représente 42 % du marché français des financements alternatifs.

Ces excellents résultats s’entendent bien sûr hors Royaume-Uni, doit-on rappeler que nos voisins anglais nous ont gentiment claqué la porte au nez ?

On ne va pas se mentir : si le marché européen de la finance alternative en ligne a progressé de 92 % entre 2014 et 2015, pour atteindre un total de 5,431 milliards d’euros, le Royaume-Uni représente à lui seul 4,348 milliards. Mais sur ce résidu, la France capte plus de 30 % du marché.

Des chiffres encourageants qui, comme nous le rappelait Cédric Teissier de Finexkap, ne doivent pas cacher la réalité d’un marché dont la structuration est inéluctable. Sur quelque 80 acteurs, seuls 5 pourraient voir leur modèle pérennisé, ce qui, tôt ou tard, aura un impact sur les prochains résultats. Bref, le marché ne va pas tarder à se consolider.

Mais ne boudons pas notre plaisir à nous savoir locomotive de l’Europe. Dans les wagons suivants, on retrouvera l’Allemagne (249 M€) et les Pays-Bas (111 M€).

La part totale de la finance alternative, enfin, a augmenté de 72 % entre 2014 et 2015, ce qui est bien, mais moins bien que l’année précédente, qui affichait un glorieux 82 %.

3
décembre 16, 2016 8:00
1 Commentaire

Vous avez quelque chose à ajouter? N'hésitez pas

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Un commentaire