Si un peu moins de trois Français sur quatre n’ont encore jamais recouru aux services d’une Fintech, ils seront, dans cinq ans, près de 50 % à avoir franchi le pas, selon une enquête de TransferWise. Les consommateurs français, plus méfiants vis à vis des banques que les anglais ou les américains, apprécient le caractère économique, la sécurité et la praticité de ce type de services.

En 2020, 28% des Français confieront à des Fintech la gestion de la moitié ou plus des services bancaires qu’ils consommeront. Et un consommateur français sur cinq pense que dans dix ans il ne passera plus par une banque, mais par une société technologique pour la gestion de ses comptes (courant & épargne), ses cartes de crédit et ses paiements en magasin. Telles sont les principales conclusions d’une enquête menée par l’institut YouGov pour le compte du site de transfert d’argent en ligne britannique TransferWise.

Par rapport aux consommateurs des autres pays visés par ce sondage (réalisé fin 2015 en Allemagne, Australie, États-Unis, France et Royaume Uni), les Français se montrent les plus méfiants envers les banques traditionnelles (27% contre 18% au Royaume-Uni et 16% aux Etats-Unis). La proportion est encore plus importante chez les jeunes (34% contre 1/5 des plus de 55 ans). Les Fintech bénéficient au contraire d’un potentiel de confiance imposant – près de 90 % des sondés – quel que soit le service financier considéré (même si le prêt et la gestion d’actifs semblent voués à rester l’apanage des banques). Le trio de tête des avantages perçus par les consommateurs en faveur des solutions technologiques sont : le prix, la sécurité et le côté pratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *