Cet article nous a été proposé et co-écrit par Félicie Letondeur, Marketing & Business development France chez Safety Tax Free.

Le monde de la finance est entré dans une nouvelle ère, au grand dam des institutions financières et bancaires, qui se voient menacées par des jeunes pousses, possédant une technologie capable de casser le cou aux us et coutumes de nos modes de consommation. Or aujourd’hui plus que jamais, la fintech « made in China » est en plein essor, changeant considérablement la face d’un système financier jusqu’ici figé dans le temps et ainsi l’économie tout entière.

 

La Fintech chinoise quel avenir ?

En effet, la Fintech Made in China ne cesse de croître faisant de l’ombre aux géants de la finance ayant auparavant le monopole. Un succès qui n’est peut-être pas anodin et qui reflète bien ce qui se passe dans le monde de la fintech en Chine. Le marché des fintechs en Chine est entré dans une ère de gloire qui va au-delà de l’imagination, mais jusqu’où le marché des fintechs chinoise va-t-il aller ?

Dernièrement, le géant chinois Tencent, possédant WeChat est passé dans le Top 10 des plus grosses capitalisations boursières mondiales, devenant une des plus grosses entreprises au monde. Autre success story : Alipay qui est devenu bien plus qu’un simple service de paiement en ligne, pourrait très prochainement devenir une des plus grandes institutions financières mondiale, atteignant une valeur de 60 milliard d’euros selon certains experts.

 

Mais quel est le secret d’une telle ascension ?

La Chine représente le marché de consommation le plus croissant au monde. Irrassasiable technophile, c’est cette population chinoise qui façonne les géants du E-Commerce comme Alibaba, JD ou Tencent en constante évolution technologique pour mieux la servir. En effet, ce sont d’abord les habitudes de consommation des chinois qui ont poussé les entreprises à toujours dépasser leurs limites. Aucun secteur n’est laissé de côté, les consommateurs chinois ont facilement adopté les services fintech tels que les services bancaires en ligne, les devises, les transferts d’argent, les paiements, le crowdfunding, les prêts, les investissements et les assurances. A cela s’ajoute une croissance économique du pays en constante croissance, un comportement des investisseurs en faveur de l’innovation, une technologie mobile qui évolue, l’arrivée du big-data, la libéralisation de l’industrie financière et surtout, la Chine dispose d’un environnement réglementaire ouvert et favorable à l’innovation. Pas étonnant que la Chine soit un des pays ayant un marché des fintechs plus développés que dans les autres pays.

À bien des égards, la Chine compte deux à trois années d’avances par rapport à l’Occident en matière de services E-commerce, d’expérience et de technologie. Une des raisons est qu’il est difficile de faire changer les comportements de consommation des occidentaux surtout lorsque cela concerne la façon d’utiliser son argent. Les consommateurs occidentaux restent sceptiques, ont du mal à faire confiance et ont peur de l’inconnu. De plus, les services financiers traditionnels s’adressent la plupart du temps aux riches. Or ici, la technologie permet des économies d’échelle, ce qui rend économiquement possible d’aborder les masses, en particulier les vastes marchés géographiquement éloignés de la Chine, auparavant oubliés du monde de la finance alors qu’ils représentent un marché en pleine croissance.

 

Des nouvelles fintechs qui ne cessent de se diversifier

En effet, elle ne se réduisent pas au secteur bancaire puisqu’elles s’attaquent à des secteurs très variés comme la cyber sécurité, les prêts à l’éducation, la monnaie numérique, etc… Cependant, cette croissance exceptionnelle de l’industrie de la technologie financière va inévitablement ralentir dans le pays, du moins c’est indispensable.

Il est nécessaire que les entreprises commencent à se positionner pour un succès durable. Les joueurs devront agir rapidement et fermement, tout en renforçant les compétences et les capacités. Les consommateurs veulent de la nouveauté, mais sont aussi très attachés à la qualité… Du côté des banques, elles devront elles aussi entrer dans l’ère du digital et innover. Si elles ne veulent pas fermer boutique, il est urgent qu’elles acceptent et intègrent la technologie financière dans leur modèle commercial.

De plus, ces fintech chinoises n’ont pas fini de conquérir le monde : le géant Tencent a récemment décidé de s’attaquer au marché européen afin d’élargir son service de paiement en ligne avec l’application WeChat pour les touristes chinois voyageant en Europe.

En résumé, les success stories qui s’opèrent en Chine dans le monde de la fintech nous amènent à nous demander : et si “l’american dream” ne serait pas entrain de laisser place petit à petit au “chinese dream” ?

Fintechs Chinoises
Vous souhaitez également devenir contributeur de FinTech Mag ? Contactez-nous !
0
avril 11, 2017 8:35
Laissez vos commentaires

Vous avez quelque chose à ajouter? N'hésitez pas

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*