Les start-up qui font du prêt entre particuliers ? Trop petites et dénuées de l’expertise nécessaire pour se mesurer aux banques. Celles qui développent des offres de paiement et transferts d’argent ? Elles ne disposent simplement pas d’assez de fonds pour garantir des valorisations élevées…

Comme l’a fait remonter nos confrères du jdn.com, Mark Tluszcz, PDG de Mangrove Capital et premier investisseur de Skype, n’est pas tendre avec la Fintech : « Les investisseurs ont misé aveuglément beaucoup d’argent sur ce secteur », a-t-il déclaré. « Peu importe ce que ça vaut, il n’y a pas d’issues ».

En savoir plus
Journal du Net
Businessinsider.com
Financial Times

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *