Selon l’Observatoire BVA/FBF 2016, les Français sont de plus en plus ouverts à l’idée de confier leur argent et leurs opérations à des acteurs non-bancaires.

Ils sont notamment prêts à ouvrir un compte :

  • à 26 % dans un supermarché (contre 21 % en 2015)
  • à 24 % dans un tabac (contre 19 %)
  • à 26% chez les 18-34 ans auprès d’un fournisseur internet sachant qu’un jeune sur cinq serait disposé à ouvrir un compte via un réseau social.

 

Ils sont plus confiants vis-à-vis de la protection des données personnelles en matière de paiement :

  • 36 % font confiance aux FAI (47 % chez les 18-34 ans)
  • 2/3 des français font autant confiance à PayPal qu’à une banque
  • 21 % sont prêt à donner leurs identifiants bancaires à un établissement de paiement non bancaire

 

 

Le big data n’est plus un épouvantail

L’utilisation des données personnelles par les banques à des fins d’offres commerciales personnalisées ne fait plus peur à 43 % des Français. Malgré tout, les banques incarnent encore un pole de sécurisation : 8 Français sur 10 estiment sécurisée la connexion avec leur banque en ligne.

On progresse…

 

En savoir plus

– L’image des banques françaises est à son meilleur niveau depuis 10 ans – Fédération Bancaire Française
Les Français prêts à confier la gestion de leur argent à des acteurs non-bancaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *