Depuis quelques années, les startups françaises se sont imposées dans l’écosystème international. Marquant ainsi un véritable tournant dans l’économie. Quelles sont les raisons de ces réussites, comment la FinTech a-t-elle pu impacter cette croissance ? Réponses avec Gaël Duval, Président de JeChange et Fondateur de La French Touch Conference.

La France est le premier pays d’Europe en termes de levées de fonds …

Aujourd’hui, il y a un incroyable dynamisme dans l’écosystème entrepreneurial français. Quand nous avons lancé La French Touch Conference fin 2013, la French Tech n’existait pas encore et le French bashing était persistant, notamment à l’étranger. Il était à la fois l’oeuvre d’étrangers qui peuvent avoir une vision simpliste, donc caricaturale, du système français, et aussi… des Français eux-mêmes ! Souvent des expatriés depuis plusieurs années qui vivaient éloignés de la nouvelle réalité française, et qui véhiculaient une vision à présent dépassée.

Depuis 4 ans, les choses ont évolué comme en témoigne les images de la délégation française au CES qui ont acté du dynamisme et de l’importance de l’écosystème entrepreneurial français, qui entend bien jouer dans la cours des grands. Ce sont aussi des incroyables réussites, comme Criteo introduit au NASDAQ fin 2013 justement, ou encore Sigfox qui a levé 150 millions d’euros à la fin de l’année dernière. Il ne faut pas oublier que la France est le premier pays d’Europe en termes de levées de fonds : l’ouverture de Station F à Paris n’est pas un hasard !

L’internationalisation, l’ambition de toutes les startups nouvelles générations

Bien sûr, il y a encore beaucoup à faire, notamment sur le plan législatif et réglementaire, pour que la situation s’améliore durablement, mais des premières actions ont été lancé et nous commençons à prendre conscience de nos atouts pour réussir sur la scène internationale. Pour preuve, les startups qui se lancent maintenant pensent tout de suite à l’international, contrairement à leurs aînées.
Ce sont donc les mentalités qui ont évoluées, et la confiance des entrepreneurs qui s’est améliorée, amenant une meilleure image de cet écosystème à l’international. Avec le Brexit, il faudra agir vite pour tirer parti de ces changements et devenir une startup nation de premier plan en Europe.

En 2016, la valeur des start-ups sectorielles (comme la FinTech), a augmenté de près de 80%

Il y a évidemment un effet de corrélation très fort entre la croissance de la FinTech et l’engouement toujours plus important pour l’entrepreneuriat en France. Si l’on prend les chiffres du premier trimestre de 2017 (baromètre startups Capgemini Consulting / Ecap Partners), l’écosystème French Tech a levé 324 millions d’euro : c’est le deuxième meilleur trimestre depuis janvier 2015. Et de tous les secteurs, c’est la Fintech qui est premier en termes de levées de fonds avec 46 millions d’euros et 15 levées.
Si la FinTech bénéficie sans aucun doute de la popularité croissante de l’entrepreneuriat français, l’inverse est également vrai : ce secteur y est pour beaucoup dans le dynamisme actuel de l’écosystème French Tech. De manière plus générale, on a pu voir qu’en 2016, les startups généralistes (marketings, communications, applications d’entreprises, etc.) ont eu tendance à perdre de leur valeur, alors que la valeur des startups sectorielles (comme la FinTech), a augmenté de près de 80%.

La French Touch Conference fait le pont entre les écosystèmes pour permettre la rencontre des talents

La French Touch Conference est un événement business international dédié à l’entrepreneuriat, la créativité et l’innovation, dont l’objectif est de promouvoir les réussites françaises à l’international et de favoriser les synergies entre les différents écosystèmes entrepreneuriaux. D’où cette image du pont : il ne s’agit pas d’aller à l’étranger avec des startups françaises et de crier Cocorico, mais de montrer par l’exemple comment l’écosystème français peut aller vers l’international.

Pour résumer, la French Touch Conference fait le pont entre les écosystèmes pour permettre la rencontre des talents. C’est le deuxième mot-clé après celui de pont : plus que des entreprises françaises, on souhaite mettre en avant des talents, qui se trouvent être français. Des entrepreneurs, des artistes, des chefs, etc. Mais nous restons avant tout un événement business : si nous construisons le pont, c’est avant tout de manière très concrète avec des levées de fonds et des partenariats business qui ont lieu chaque année suite à des rencontres qui ont eu lieu via La French Touch Conference.

Depuis le lancement de La French Touch Conference en 2014, 4 éditions ont déjà eu lieu, dont trois éditions à New York et une édition à San Francisco en janvier dernier, dans un format plus informel, propre à l’écosystème de la Silicon Valley. Et nous lançons le mois prochain 2 éditions : notre première édition à Paris (le 14 juin) et notre 4ème édition new-yorkaise (les 27 & 28 juin).

Pitch in the Plane, un concours de startups unique au monde

Entre temps, le 26 juin, nous organisons la 2e édition d’un concours de startups unique au monde : Pitch in the Plane. 7 startups françaises auront l’opportunité de pitcher devant 7 membres du jury durant un vol commercial Paris – New York. Elles pourront aussi networker avec les journalistes à bord et les autres passagers, pour leur majorité des participants de l’édition new-yorkaise.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *