Lancée le 14 mars dernier, la communauté by Caisse d’Épargne se veut être une plateforme d’échange et de communication entre internautes sur les questions d’argent. Fidèle à son image de banque territoriale (4500 agences dans toute la France), la Caisse d’Épargne ambitionne de faire tomber la barrière qui sépare les banques et leurs clients.

La communauté by Caisse d’Épargne, à l’écoute des entrepreneurs

Donner la parole aux entrepreneurs pour mieux répondre à leurs besoins, tel est l’objectif de la Caisse d’Épargne en mettant en place cette plateforme. En effet pour un entrepreneur qui n’entend rien aux finances, il est souvent difficile d’aborder des questions d’argent. D’abord par méfiance, ensuite parce que l’argent est un sujet tabou dans l’Hexagone. C’est d’ailleurs pour cette raison que la communauté n’a pas de liens avec les réseaux sociaux (du moins pendant sa phase de lancement) où la notion de confidentialité est aléatoire. De plus, les internautes participent aux discussions en utilisant un pseudonyme et un avatar prédéfini comme photo de profil.

Comment développer son entreprise ? Comment financer un besoin de trésorerie ou un projet d’innovation ? Ce sont des exemples des sujets concrets abordés sur la plateforme. « Nos clients attendent que la banque leur donne accès à des lieux digitaux pour échanger sur leurs projets de vie, sur leurs problématiques financières du quotidien », dixit Cédric Mignon, directeur du développement de la Caisse d’Épargne.

Plus d’humanité, plus de proximité, la nouvelle approche de l’Écureuil

Loin des chatbots prônés par les banques, la communauté by Caisse d’Épargne permet d’échanger des informations ou des conseils entre des personnes réelles. À l’heure où les consommateurs accordent plus de crédit aux avis de simples inconnus ou de pairs qu’à ceux des marques (76 % contre 24 %), l’initiative de la banque tombe à point nommé. « La communauté va apporter du relationnel dans l’utilisation du digital », poursuit Cédric Mignon. Une initiative qui va surement rehausser la cote de la banque mise à mal depuis quelques années (le site de collecte d’avis clients Trustpilot lui a donné une note de 0,4/10).

Voici comment la banque nouvelle génération compte s’y prendre pour atteindre ses objectifs (100 000 membres d’ici la fin de l’année). Des collaborateurs de la Caisse d’Épargne [triés sur le volet] participent aux discussions, non seulement pour modérer et animer les discussions (jeux, quizz, sondages, espace lab dédié à l’idéation et la co-création…), mais également pour apporter des réponses si aucune réaction n’a été enregistrée au bout de 24 heures.

Bien entendu comme toute plateforme web, la communauté by Caisse d’Épargne mise sur les gratifications pour récompenser ses membres les plus actifs. Ainsi ces derniers peuvent devenir des ambassadeurs de la banque et pourront être invités à des conférences de presse, entre autres.

La communauté by Caisse d’Épargne serait-elle le Doctissimo de la finance ?

D’après l’équipe, non. Car si Doctissimo donne de simples conseils, la communauté va bien au-delà et veut instaurer un climat de confiance et d’échange. S’il fallait trouver un parallèle, elle ressemblerait davantage à Leroy Merlin et à sa communauté de bricoleurs qui s’échangent des idées sur des sujets qui les concernent vraiment. Comme l’équipe aime à le répéter, la communauté by Caisse d’Épargne est un état d’esprit. Un état d’esprit de collaboration pour échanger librement et s’entraider autour d’un même thème.

Force est de constater que pour les entrepreneurs, la communauté est un moyen simple et rapide d’accéder à des informations dont il a besoin [fonctionnement de la banque, ses offres, ses points forts…]. Pour la Caisse d’Épargne, c’est un référencement naturel avec zéro frais. D’un côté, si les contenus sont riches, ils peuvent effacer les avis négatifs [sur des sites dédiés] qui ternissent l’image de la banque. De l’autre, la diversité des sujets traités sur la plateforme permettra à la Caisse d’Épargne d’être bien positionnée dans les résultats des moteurs de recherche.

Un projet tout bénéf pour la banque et ses clients en somme. Affaire à suivre…

0
juin 16, 2017 10:43
Laissez vos commentaires

Vous avez quelque chose à ajouter? N'hésitez pas

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*