La French Tech est à l’honneur aux Etats-Unis : plus de 40 000 français travaillant aujourd’hui dans la Silicon Valley et la France était le pays le plus représenté lors de la dernière édition du CES. D’ailleurs, sur son territoire, la France héberge déjà de nombreuses Fintech. A l’occasion du lancement de l’association France Fintech, qui regroupe près d’une quarantaine d’entreprises, Prêt d’Union met en relief les activités de quatre d’entre elles sur son blog. Présentation.

« Fine fleur de la French Tech » selon Axelle Lemaire, Secrétaire d’État chargée du Numérique, les Fintech ont le vent en poupe en France. Si les plus grosses valorisations boursières concernent principalement des entreprises anglo-saxonnes, la France n’est pas en reste. Alors qu’il n’existait que 248 start-ups françaises sur ce marché en 2013, elles étaient plus de 1000 en 2014. Les investissements quant à eux sont passés de 3 à 15 milliards de dollars.

Fortes de ce constat, une quarantaine de start-ups se sont regroupées dans l’association France Fintech pour fédérer cette profession naissante. A cette occasion, Prêt d’Union, fleuron français des Fintech, présente sur son blog son « Top 5 des Fintech françaises les plus innovantes ». Parmi elles : Lydia, un spécialiste du paiement de personne à personne via une application mobile ; Linxo, une application mobile de gestion budgétaire personnelle ; Leetchi, une application pour créer des « cagnottes » afin de financer des activités en commun ; PayTop, Fintech prometteuse proposant des services de paiement, de transfert d’argent et des cartes de crédit multidevises ; et Fluo, comparateur innovant de services d’assurance liés aux cartes bancaires.

0
septembre 15, 2015 10:09
Laissez vos commentaires

Vous avez quelque chose à ajouter? N'hésitez pas

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*