Les investissements dans les Fintech aux Etats-Unis ont triplé en 2014. Depuis 2010, ils auront été multipliés par 6. Les segments les plus porteurs sont sans surprise aujourd’hui le paiement, qui recueille plus de 50% des investissements, et les prêts (1/4 des investissements). Ce dynamisme s’explique notamment par la volonté des banques traditionnelles d’accélérer l’innovation pour répondre toujours mieux aux attentes de leurs clients. Éclairage.

Avec près de 10 milliards de dollars enregistrés en 2014, l’investissement dans les start-ups spécialisées dans les Fintech atteint un montant record, trois fois plus important que celui de l’année précédente (3,3 milliards de dollars) et six fois plus que celui enregistré en 2010 (4,64 milliards de $). La valeur moyenne de chaque opération atteint 768 M$ en 2014, soit une hausse de 30% par rapport à 2013, malgré un nombre de deals pratiquement inchangé.

Des investissements mondiaux multipliés par trois

Sur une base mondiale, les investissements ont également triplé, passant de 4,05 milliards $ en 2013 à 12,21 milliards $ en 2014 ; alors qu’en général l’investissement en capital risque n’aura augmenté que de 63% en 2014. Si les Etats-Unis restent la locomotive des investisseurs, une croissance significative des deals conclus en Europe (+215%, totalisant 1,48 milliards $) et en Asie-Pacifique a également été enregistrée. En Europe, les investissements se concentrent principalement au Royaume-Uni.

Les banques et assureurs traditionnels, soucieux de répondre aux besoins de leurs clients, forment l’un des principaux moteurs de cette croissance. Selon Accenture, elles investissent dans des technologies Cloud, de paiement mobile et de blockchain, à travers des financements en capital risque, dans des incubateurs et des accélérateurs ou directement dans des start-up. Toujours selon l’analyste, cette hausse devrait se poursuivre sur 2015.

Lire l’article (en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *