Et une deuxième pour Qonto ! Après une première levée de fonds de 1,6 million d’euros effectuée en janvier dernier, Qonto renouvèle l’exploit et lève un deuxième tour de table de 10 millions d’euros. Objectif ? Passer du mode test au mode lancement.

Qonto, la nouvelle place financière des TPE, des startups et des indépendants

Partant du constat que les offres bancaires proposées sur le marché ne sont pas adaptées aux besoins des petites structures, les deux entrepreneurs lancent l’aventure Qonto. Un constat largement partagé par Raffi Kamber, associé du fonds d’Alven Capital.
Cette deuxième levée de fonds de 10 millions d’euros réalisée auprès de Valar Ventures et Alven Capital (ses deux principaux investisseurs historiques, NDLR) marque le coup d’envoi officiel de Qonto. En effet, depuis janvier 2017, la fintech était en phase de test auprès de 150 entreprises. Un test particulièrement concluant qui a convaincu les ventures capital d’investir dans la startup française. D’après James Fitzgerald, Partner Valar Ventures : « Impressionnés par la vitesse exceptionnelle à laquelle les équipes Qonto sont passées du concept au produit, nous avons décidé de leur donner les moyens d’accélérer leur développement, et de donner vie à leurs ambitions : offrir aux petites entreprises une qualité de services bancaires inédite en Europe ».
Cette levée de fonds intervient 6 mois seulement après un premier tour de table qui a permis à Alexandre Prot et Steve Anavi, les deux fondateurs de Qonto de développer leur produit. Grâce à ce deuxième tour d’investissement, Qonto va pouvoir réaliser ses objectifs ; Alexandre Prot explique : « l’idée de ce tour de table est de nous donner les moyens de nos ambitions, c’est-à-dire d’offrir le meilleur service bancaire pour les petites entreprises en Europe ».

Qonto : un panel de services bancaires innovants et anonymisés

Qu’a cette offre de si particulier ? Elle comprend l’ouverture d’un compte courant (IBAN français) en 5 minutes et sans frais, une carte bancaire MasterCard et 20 virements. Le tout pour 9 euros HT par mois. Toute autre carte bancaire supplémentaire est facturée 5 euros par mois. La Fintech propose également des cartes virtuelles ainsi que des notifications par SMS à chaque opération.
Mais là où Qonto frappe fort, c’est dans la gestion des services de banque dédiés aux TPE. En effet, grâce à des accès personnalisés — admins ou membres — chaque collaborateur de ces TPE peut suivre ses propres transactions et effectuer des opérations de manière sécurisée et indépendante.

Les ambitions de Qonto dans les mois à venir

Cette levée de fonds de 10 millions d’euros va également permettre à Qonto d’étoffer ses offres. De 20 salariés, actuellement, la startup va passer à une cinquantaine de collaborateurs d’ici un an afin d’améliorer ses services. Anticiper les besoins de ses clients, c’est l’ambition de l’équipe Qonto. C’est ainsi qu’elle envisage de mettre au point un chatbot pour gérer la trésorerie des utilisateurs et faire des prévisions.
D’autres offres innovantes vont voir le jour : virements internationaux, récupération automatique des factures en ligne, etc.

Par ailleurs, Qonto aspire à devenir un hub pour les entreprises, et à conquérir des milliers de clients français et européens avant la fin de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *