Toujours à l’affût des initiatives les plus disruptives du secteur fintech, Fintech Mag s’est entretenu avec Eric Charpentier, PDG de Morning, la 1ère néobanque du quotidien, indépendante et collaborative. Réglementation, concurrence et nouvelle expérience bancaire, retour sur la proposition de valeur de la startup Toulousaine.

Eric Charpentier, PDG de Morning

Les Fintech, aujourd’hui, concurrentes communautaires des banques ?

La question pour nous est tranchée. Morning est clairement un concurrent : nous offrons une nouvelle expérience bancaire à des consommateurs, qui, évidemment vont garder une banque traditionnelle pendant un certain temps, à côté de notre offre. Mais aujourd’hui, notre volonté est claire : nous souhaitons créer un nouvel acteur bancaire et c’est pourquoi nous nous positionnons en concurrence directe des banques historiques.

Évidemment, développer, une néo-banque, implique des contraintes règlementaires supplémentaires, mais celles-ci sécurisent les consommateurs. Pour Morning et pour les néo-banques, être réglementé, ça fait partie des règles du jeu. C’est rassurant pour les clients et ça définit un cadre pour nous permettre d’évoluer et de nous développer. Et puis, les startups, les Fintech, et les néo-banques surtout, savent faire d’une contrainte une ressource. C’est de cette façon que nous choisissons de l’exploiter aujourd’hui.

 

Quelle est la valeur ajoutée d’une néo-banque comme Morning ?

Morning est une plateforme bancaire qui apporte aux utilisateurs, une nouvelle expérience, et ça, c’est le cœur de notre modèle. Morning aujourd’hui, c’est une néo-banque, c’est la banque du quotidien, celle où on reprend le contrôle de l’argent. C’est un compte, c’est une carte, c’est des moyens de paiement entre particuliers, c’est une cagnotte en ligne. Et dans la logique où on reprend le contrôle, c’est des fonctionnalités attendues par les consommateurs; c’est des opérations en temps réel : « Je peux partager un paiement quand je suis au restaurant avec mes amis, je peux débiter plusieurs cartes en cascade ». C’est ça, aujourd’hui, qu’on donne aux consommateurs, c’est d’avoir une expérience bancaire qui est nouvelle et qui est plus sociale, plus collaborative, plus instantanée et surtout en temps réel.

 

MORNING

 

0
novembre 7, 2016 8:00
Laissez vos commentaires

Vous avez quelque chose à ajouter? N'hésitez pas

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*