Ce focus sur les paiements instantanés nous a été proposé par Michael Kent, PDG et Fondateur d’Azimo.

Nous vivons dorénavant dans un monde où nous attendons des marques qu’elles nous offrent des services instantanés. Drones d’Amazon, livraisons Deliveroo et films sur Netflix, cette forme d’impatience et ce besoin de satisfaction immédiate se traduisent évidemment avec la révolution Fintech.

Aujourd’hui, faire des courses n’a jamais été aussi simple et rapide. Grâce aux cartes de paiement sans contact / NFC (CCP – « Communication en Champ Proche » – en français), on peut régler ses achats d’un simple mouvement. Les services Apple Pay et Samsung Pay permettent quant à eux d’effectuer des paiements directement via notre téléphone mobile.

Le rôle du téléphone mobile a évolué et des répercussions, sur le secteur des paiements plus que tout autre, sont visibles. Près de la moitié des consommateurs français utilisent les services bancaires en ligne via leur smartphone et, de nos jours, il est plus préoccupant de perdre son mobile que de perdre son portefeuille !

Ainsi, de plus en plus, les consommateurs désertent les boutiques de transfert d’argent traditionnelles car les ils veulent être en mesure d’envoyer de l’argent n’importe quand et n’importe où. Et cela peut se comprendre : le temps est devenu précieux dans notre société actuelle et personne ne souhaite être coincé dans une file d’attente, remplir des formulaires ou subir des délais trop importants pour un simple transfert d’argent. Fini ces concepts dépassés ; il est temps de proposer des moyens plus rapides et moins coûteux d’envoyer de l’argent.

Avec l’introduction de la Nouvelle Directive Européenne sur les Services de Paiement (PSD2), il est maintenant possible pour les startups de jouer un rôle prépondérant et de défier les banques d’une manière qui n’était pas envisageable auparavant.

Dans un avenir très proche, il est certain que les innovations technologies seront amenées à se développer toujours plus rapidement. Tandis que le mobile continue de gratter des parts de marché, je m’attends à voir toujours davantage d‘intégrations interentreprises et un réel engouement de la part des consommateurs pour des services de gestion d’argent, à portée de main.

Au cours des 10 prochaines années, les services financiers seront une partie essentielle des systèmes d’exploitation mobiles – l’idée que votre vie financière n’est pas contrôlée via votre téléphone sera aussi archaïque qu’une télévision en noir et blanc.

La meilleure façon d’implémenter les paiements instantanés dans un marché concurrentiel

Les consommateurs veulent des systèmes de paiement ultra rapides et simple d’utilisation. Les entreprises e-commerce l’ont bien compris et font leur maximum pour s’assurer que leurs options de paiement répondent autant que possible aux attentes de ces « digital natives » (enfants du numérique).

Il s’agit donc d’intégrer les paiements dans les activités quotidiennes des consommateurs, d’assurer que la gestion de l’argent devienne tout aussi naturel que se brosser les dents le matin. Les intégrer à Facebook Messenger ou Siri par exemple, c’est changer fondamentalement la façon dont les gens peuvent gérer et envoyer leur argent. En faisant défiler votre liste d’amis Facebook, vos amis et vous pouvez discuter des détails instantanément sur Messenger et utiliser l’application pour effectuer un transfert d’argent ; À travers le système Siri d’Apple, les clients peuvent dorénavant transférer de l’argent en indiquant directement à Siri le montant qu’ils veulent envoyer et le nom du destinataire. La clé est de rendre le transfert d’argent intuitif et de l’adapter à la vie quotidienne des gens.

Quelle vision sur les paiements en temps réel ?

Aujourd’hui, les gens sont des enfants du numérique et s’attendent à ce que chaque service financier qu’ils utilisent soit numérique – capable d’accomplir des actions de n’importe où, sur n’importe quel appareil et avec un effort minimal. Les consommateurs exigent des paiements qui maintiennent la vitesse de service dans d’autres domaines. La plupart des choses sont instantanément accessibles maintenant et il n’y a aucune raison d’attendre une semaine pour qu’un chèque soit encaissé ou plusieurs jours pour qu’un virement bancaire soit effectué.

L’écart se creuse entre les clients et les services financiers traditionnels. Si les exigences des consommateurs ne sont pas satisfaites par leurs fournisseurs actuels, ils changeront par millions au profit de ceux qui mettent tout en œuvre pour le faire. Nous avons vu cela arriver avec Uber, Spotify ou encore Deliveroo et il y a certainement d’autres exemples à venir. C’est une période fascinante. La course est lancée !

 

Michael Kent, Azimo, paiements instantanés

Vous souhaitez également devenir contributeur de FinTech Mag ? Contactez-nous !

 

0
mars 10, 2017 9:09
Laissez vos commentaires

Vous avez quelque chose à ajouter? N'hésitez pas

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*