C’est reparti ! On l’avait quitté à Paris en février dernier, le revoilà à Lyon, pour une 14ème édition d’étape, une grande boucle dite « Lyon Auvergne-Rhône-Alpes ». Parce que contrairement à la volonté jacobine, la France des entrepreneurs ne se délimite pas au triangle d’or parisien, le Salon des Entrepreneurs accueillera forces vives et esprits indépendants au Centre de Congrès de Lyon les 13 et 14 juin prochains. Pour en savoir plus sur cette édition, FinTech Mag s’est entretenu avec Laurent Baccouche, son commissaire général.

Indépendants, entrepreneurs, nos candidats à l’élection présidentielle semblent
ne plus avoir que ce mot à la bouche…

L’entrepreneur est aujourd’hui au cœur du réacteur économique. La réalité, c’est que les créations d’entreprises et les entrepreneurs sont de plus en plus nombreux. On a chaque année de plus en plus d’entrepreneurs et de personnes qui se mettent à leur compte, on assiste à une tendance lourde. Confronté à la problématique de l’emploi, le statut d’indépendant constitue d’abord une première parade. Ce n’est pas un hasard si on a beaucoup entendu parler du statut d’indépendant pendant cette campagne présidentielle. Il y a là un véritable engouement qui se répercute jusqu’au Salon des Entrepreneurs puisque nous enregistrons chaque année plus de visiteurs. J’ajoute que les projets que nous voyons passer gagnent aussi en qualité.
La seconde problématique de l’entrepreneuriat, à laquelle nous répondons, c’est comment passer d’un salarié à dix ou cent quand on a monté son entreprise. Aujourd’hui, vouloir créer sa boîte, se mettre à son compte pour assouvir une envie de liberté et d’indépendance, est rentré dans les esprits. Est-ce par défaut ou par excès, peu importe, je ne suis pas là pour juger. Enfin, un autre enjeu fort est de faire grandir les startups françaises. Certaines se font racheter, en témoigne l’actualité récente en Fintech (ici).

Qu’est ce qui différencie le Salon des Entrepreneurs de Lyon de celui de Paris ?

La différence est liée au territoire. La région Rhône-Alpes est une terre d’entrepreneur et ce n’est pas un vain mot. Des petites entreprises aux grands groupes, le tissu économique est vivace et les filières très diverses, avec notamment, en tête de pont, les laboratoires pharmaceutiques. Ici ou ailleurs, les sujets restent les mêmes : « comment créer sa boîte ? », « comment la faire grandir ? », « comment accompagner les startups, accélérer leur croissance ? », les mêmes questions sur le financement, la transition Digitale, sont posées. Ce qui fait la différence entre être entrepreneur à Paris, à Marseille ou à Lyon, c’est les structures d’accueil, et pour le coup, en région Rhône-Alpes, l’accompagnement est très dynamique. Sans même mentionner que Lyon est une ville où il fait bon vivre. À un écosystème très vertueux pour startups s’ajoute une qualité de vie notable. Le mix vie privée et vie professionnel y est assez équilibré.

Quels seront les temps forts de cette 14ème édition du Salon des Entrepreneurs de Lyon ?

La conférence d’ouverture traitera du rapport entre l’activité entrepreneuriale et la passion car, et c’est là l’un des traits caractéristiques de l’entreprenariat, devenir indépendant, c’est aussi se donner la possibilité d’assouvir sa passion. Le grand débat accueillera des entrepreneurs partis à la conquête du monde. Grande nouveauté, la mise en place d’une espace dédié au « job dating ». Les entrepreneurs de fraîche date pourront ainsi rencontrer leurs premiers salariés et ceux qui souhaitent se lancer sans avoir forcément le projet qui correspond pourront rencontrer ceux qui pourraient devenir leurs futurs associés. On réédite le marathon de « pitch » qui permet à tous ceux qui veulent se lancer de « pitcher » leur idée hors des circuits traditionnels. Nous devrions ainsi voir se succéder la présentation d’une soixantaine de projets.
Au fond, le Salon des Entrepreneurs reste cette boîte à outils à l’usage de tous les indépendants, qu’ils en soient au niveau embryonnaire de l’idée, au démarrage de leur activité, ou dans une phase de transition et de développement. Chacun pourra y trouver une réponse à ses interrogations.

0
mai 5, 2017 3:51
Laissez vos commentaires

Vous avez quelque chose à ajouter? N'hésitez pas

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*