Vous n’y couperez pas ! Le grand rendez-vous des entrepreneurs se tiendra les 1er & 2 février 2017 à Paris, au Palais des Congrès. Et pour sa 24ème édition, le Salon des Entrepreneurs de Paris entend encourager la bonne santé actuelle du tissu entrepreneurial français.

« Nous sommes dans une bonne spirale », se félicite Laurent Baccouche, le commissaire général de l’événement. « Avec, depuis quatre ans, l’arrivée chaque année sur le marché d’un nombre compris entre 500 000 et 550 000 nouveaux entrepreneurs, l’entrepreneuriat français a le vent en poupe. »

Incontournable, le Salon l’est d’abord du fait de sa fréquentation. 60 000 personnes sur deux jours, c’est beaucoup. Il l’est aussi compte tenu de son programme qui se résume en trois mots : exposition, information et networking.

Tous les acteurs du marché sont là pour accompagner l’entrepreneur

Côté exposition, 5 grands villages recevront l’ensemble des acteurs qui accompagnent les projets ou le développement des entreprises. D’abord les institutions publiques (ministère du travail, région, Pôle Emploi…) et para-public (notaires, avocats, expert-comptables…) qui soutiennent l’entrepreneur en l’accompagnant dans ses démarches.

Le secteur banque-assurance ensuite, argentier indispensable de l’entrepreneuriat.

Les acteurs de la Tech, de Google à Facebook en passant par leboncoin, bref tous ceux qui vont aider les TPE à effectuer leur virage numérique.

Enfin, un espace dédié aux startups, la Startup Factory, pour bénéficier des conseils et des solutions d’accompagnement de jeunes pousses qui ont fait déjà leur preuve.

Apprendre et transmettre, à tous les stades de l’entrepreneuriat

Côté information, un programme de plus de 200 conférences et ateliers devrait permettre de répondre à toutes les questions que se posent les entrepreneurs : comment créer sa boite, lancer son activité, financer son développement, définir sa stratégie de réseaux sociaux… Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre boîte sans avoir jamais oser le demander.

Enfin, parce que pour faire du business, il faut un marché, des partenaires, des fournisseurs mais aussi des conseils avisés, un espace sera dédié au networking et au partage d’expérience, avec la possibilité pour les apprentis entrepreneurs d’aller à la rencontre de ceux qui sont déjà passés par là.

« Pour chacun des profils d’entrepreneurs, et à chaque niveau d’avancement (création, développement, transmission), il doit se trouver un programme dédié » résume Laurent Baccouche.

Et la Fintech dans tout ça ?

« Nous sommes un observatoire de la création d’entreprise » explique le commissaire général. « Et la Fintech, parce qu’elle permet de désenclaver, d’accélérer, d’ouvrir l’accès au plus grand nombre, est pour nous un phénomène éminemment positif. Non seulement elle donne des outils d’accompagnement à l’entrepreneur, mais elle oblige les réseaux traditionnels à se remettre en question, à repenser leurs modes d’actions, à intégrer de nouvelles solutions. » En bref, « elle secoue le cocotier » conclut d’un sourire Laurent Baccouche.

À l’attention des startups qui souhaiteraient voir leur projet financé, le Salon des Entrepreneurs de Paris met à disposition un espace « business angel » et un concours de pitchs filmé. Cerise sur le gâteau, les lauréats verront leur pitch projeté sur le grand écran de l’auditorium du Palais des Congrès.

Compter environ 4000 spectateurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *