On n’arrête plus l’innovation dans les fintechs ! Aujourd’hui Patrick Louvet, fondateur de EASY-SEPAmail, nous propose un focus sur cette technologie qui permet le paiement de factures par virement SEPA de manière simple, rapide et sécurisée.

SEPAmail, un service UX friendly

SEPAmail Rubis repose sur une messagerie sécurisée entre les banques adhérentes et permet l’acheminement de la demande de règlement (DRE) par la banque du créancier vers celle du débiteur. L’avantage ? Vous conservez à chaque instant la main sur vos paiements tout en gagnant un temps précieux dans le règlement de vos factures.

SEPAmail se base sur un échange de données au format XML, associé ou non à un document PDF et assorti de questions au destinataire (comme le paiement immédiat proposé ou encore la possibilité ou non de modification du montant).

Avec un processus sécurisé basé sur l’utilisation du QXBAN, le standard SEPAmail propose nativement de protéger l’IBAN et les autres identifiants bancaires (PAN) en généralisant l’utilisation d’un alias qui n’est pas utilisé directement dans les circuits monétiques.

Le QXBAN présente les avantages suivants :

  • Il peut être échangé entre tous les acteurs sans risque de fraude monétique
  • il n’est pas possible de déduire un iBAN depuis un QXBAN
  • le QXBAN est un identifiant international et n’inclut donc pas le pays dans sa définition
  • le QXBAN peut être lié à plusieurs comptes bancaires, voire à aucun compte si l’adhérent n’est pas une banque

Une solution win-win pour les banques et les particuliers

Les avantages côté entreprises sont indéniables : la restitution de la décision prise par le débiteur, permet au créancier d’affiner les éléments prévisionnels de trésorerie, d’anticiper la gestion des litiges sans attendre la date d’échéance de la facture, et de réconcilier automatiquement les encaissements.

Le paiement final est réalisé par virement : ce moyen de paiement irrévocable, sécurise l’encaissement et neutralise les risques de contestations ultérieurs.

Côté particuliers, on citera de manière non exhaustive, la disponibilité de la solution 24h/24 7J/7, la simplification des processus grâce à la dématérialisation, la souplesse dans le choix du paiement, l’accès aux archives des demandes, le suivi mail instantané des demande de règlement et bien d’autres encore.

SEPAmail, une technologie en devenir !

Bien que toutes les banques adhérentes au système soit aujourd’hui prêtes à proposer le service SEPAmail, la solution souffre encore aujourd’hui d’un « déficit de notoriété » de la part de l’environnement économique. A noter qu’une expérience pilote, sous l’égide de SEPAmail.eu se déroule actuellement sur la communauté urbaine de St Etienne (Loire) et vise à recueillir les avis des utilisateurs pour améliorer le système côté Banque. Parallèlement, des éditeurs de solution opérationnelles comme EASY-SEPAmail ( logiciel micro multi-banque) ou encore  myRubis (Aleria Software. Solution SaaS Plug&Play) travaillent à démocratiser son usage.

SEPAmail se présente donc comme une technologie en devenir qui rencontrera bientôt, le succès qu’elle est en droit d’attendre.

 

FTM - contribs

 

Pour aller plus loin, le petit lexique du SEPAmail

ICQX

SEPAmail utilise un nouvel identifiant dénommé ICQX, pour « Identifiant Créancier QX ». Cet identifiant est au SEPAmail ce que l’ICQX est au prélèvement

QX

Pseudo-code pays identifiant le Scheme SEPAmail, utilisé notamment dans les QXBAN.

QXBAN

Le QXBAN est l’identifiant de l’utilisateur SEPAmail.
Cet identifiant répond à la norme des IBANs (iso 13616) avec un code pays « QX », code pays que l’iso 3166-2 a assigné pour des usages privés.
La génération du QXBAN est réalisée par l’adhérent SEPAmail (banque du créancier ou du débiteur) pour le compte de son client. Ce transcodage QXBANIBAN est conservé par l’adhérent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *