« Un nouveau cœur de l’écosystème start-up, non seulement pour Paris et la France, mais plus largement pour l’Europe ». C’est le fondateur et CEO de Plug and Play, Saeed Amidi, qui l’affirme. Installé depuis septembre 2016 à Paris, en partenariat avec les Galeries Lafayette pour développer un écosystème de startups autour de la mode et du commerce, l’accélérateur de la Silicon Valley s’est allié cette fois-ci avec le géant bancaire français BNP Paribas et Station F, présenté par son fondateur Xavier Niel comme le « plus grand campus de startups au monde ».

Un partenariat accélérateur de fintechs

Leur ambition commune : développer un programme commun d’accélération Fintech et Insurtech. En plus des services exclusifs proposés par le programme – accompagnement individualisé, coaching, opportunités business et de levée de fond -, les startups sélectionnées rejoindront les 1000 start-ups qui occuperont à terme le campus.

« Ce partenariat est le fruit d’une première expérience réussie de partenariat avec Plug and Play, sur le territoire américain, par le biais de notre filiale, Bank of West », explique Andreas Lambropoulos, Head of Strategic Initiatives chez BNP Paribas IFS Services. « Plug and Play a développé une méthodologie particulière de collaboration entre corporates et startups, qui nous a séduit. Alors quand l’opportunité de monter un accélérateur de startups ici, à Paris, s’est présentée, c’est tout naturellement que nous nous sommes tournées vers eux. »

Au-delà du pont qu’il tend entre la Silicon Valley et Station F, ce partenariat précise la stratégie de BNP Paribas, qui accompagne depuis 2012 les startups avec une offre commerciale dédiée à l’innovation.

Deux sessions d’accélération par an en lien avec un objectif d’industrialisation

« Nous accélérons vingt startups par an, françaises mais pas uniquement, à raison de deux sessions », poursuit  Andreas Lambropoulos. « Nous les sélectionnons pour qu’ils accompagnent le développement de nos activités. Ils ont les solutions à nos questions, qu’elles touchent à la RegTech ou au business client, nous allons les aider à les industrialiser rapidement. »
Désormais, les jeunes pousses de la Fintech et de l’Insurtech pourront disposer de l’offre la plus complète de BNP Paribas, depuis la gestion du quotidien jusqu’à l’accompagnement sur leurs sujets de haut de bilan, notamment grâce à leurs filiales spécialisées en IPO ou en investissement au capital.

De quoi rapprocher BNP Paribas de son objectif de s’établir, via Station F, comme la banque de référence des startups et des digital workers ?

« Ils nous aident à opérer la transition digitale, nous les aidons à accélérer leur développement, il y a là un véritable échange de compétence qui est le propre de l’open innovation » commente Andreas Lambropoulos.

Pour ce faire, BNP Paribas proposera une offre Hello bank! aux digital workers de Station F. Ainsi les entreprises présentes sur le campus et leurs salariés disposeront d’un partenaire bancaire spécialisé.

Station F, la plus grande pépinière de startup au monde

Côté Station F, on se félicite de l’arrivée de ce duo, privilégié parmi d’autres combinaisons de partenariat qui étaient à l’étude dans le domaine de la Fintech et de l’Insurtech.

Situé dans le 13ème arrondissement de Paris, dans l’ancienne Halle ferroviaire Freyssinet, étendu sur une zone de 34 000 mètres carrés, Station F est le fruit d’un investissement de 250 millions d’euros du fondateur de Free.

Début 2017, le F de GAFA avait annoncé qu’il y lancerait un programme baptisé « Startup Garage from Facebook », et qui verrait cinq startups de secteurs d’activité divers développer leurs applications sur la base des données des utilisateurs hexagonaux du réseau social.

0
mai 12, 2017 8:00
Laissez vos commentaires

Vous avez quelque chose à ajouter? N'hésitez pas

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*