Après Millesime.ai, FinTech Mag donne un nouveau coup de projecteur à une startup du vin. Créée par Maxime Debure en 2015, WineFunding est le produit d’une passion, le vin, et d’un constat économique. Celui qu’entre 2014 et 2015, le montant des fonds récoltés en France sur des plateformes de crowdfunding a été multiplié par deux, avec un total pour cette dernière année de 300 millions d’euros.

L’adhésion des Français, qui ont soutenu en 2015 plus de 18 000 projets via un don, un prêt ou un investissement au capital, est croissante. Cette explosion du crowdfunding a persuadé Maxime Debure de créer WineFunding, la première plateforme d’Equity Crowdfunding dédiée uniquement au secteur du vin, et qui permet d’investir directement dans le capital d’une entreprise viti-vinicole. Éclairage avec Maxime Debure, un fondateur passionné.

Lever directement des fonds auprès des amateurs grâce à WineFunding

Pour conduire leur développement ou réaliser des projets d’acquisition, les acteurs du vin, comme c’est le cas traditionnellement dans la majorité des secteurs, font appel à des banques. L’investissement dans le vin nécessite souvent de s’endetter, mais les banques deviennent de plus en plus réticentes à octroyer de nouveaux crédits pour des projets qu’elles considèrent risqués selon leurs critères de plus en plus stricts.
WineFunding permet désormais à ces entreprises de lever des fonds directement auprès des amateurs de vin : soit en capital, pour des projets à hauteur de 100 000 à 2,5M d’euros, soit en remboursement en vin, pour des projets de 10 000 à 100 000 euros. Plus que de simples clients, les contributeurs deviennent les ambassadeurs naturels du domaine. Ils peuvent en outre bénéficier d’avantages fiscaux dont TEPA (50% du montant investi est déductible de l’ISF) et Madelin (18% de montant investi est déductible de l’Impôt sur le Revenu).

Crowdfunding : de nombreux avantages pour l’investisseur

Les amateurs de vin peuvent donner du sens – et de la saveur ! – à leur argent en finançant directement le domaine viticole de leur choix. Il s’opère donc une sorte de partenariat affinitaire, de valeurs, entre l’investisseur et le producteur, fondé sur la pratique observée de la viticulture, des processus de vinification et de la mise sur le marché.
WineFunding permet à ses investisseurs d’aller plus loin qu’en réalisant leurs placements spéculatifs dans des stocks de grands crus : les amateurs de vin ont une relation privilégiée avec le vigneron et accompagnent sur le long terme les entreprises qui en ont vraiment besoin.

Des perspectives de développement à l’international

Les amateurs de vin du monde entier pourront investir dans les vignobles des principaux pays producteurs : après avoir investi à Bordeaux, en Bourgogne et en Languedoc, un amateur de vin pourra investir en Italie, Californie ou Afrique du Sud par exemple.
Les entreprises du vin bénéficieront d’un réseau mondial de passionnés qui seront leurs actionnaires, leurs clients et leurs ambassadeurs. WineFunding accueille déjà des investisseurs internationaux pour des projets en France et prévoit à moyen terme de financer des projets hors de France afin de créer un réseau mondial de passionnés.

winefunding concept

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *