En complément de la Directive sur les Services de Paiement (DSP2), l’Autorité Bancaire Européenne veut règlementer et sécuriser les échanges de données bancaires via de nouvelles API. Quelles seront les opportunités pour les banques et les nouveaux acteurs ? La conférence sur la révolution API mettra en lumière les enjeux et bouleversements induits par ces technologies. Le rendez-vous est pris. Ce sera le 5 décembre 2017.

Paiement : la révolution API, le lieu où il faut être

Le 5 décembre 2017 prochain, les Salons France-Amériques situés au 9 avenue Franklin Delano Roosevelt — 75008 Paris, France, seront le théâtre de la conférence Paiement-Innovation-Commerce organisée par CANTON-Consulting, avec Revolut, la Bourse du Luxembourg, la Banque de France, Intech, Braintree, Budget Insight, Fintechmag, Axway et Mind Fintech.

Des experts du secteur du paiement parleront des perspectives offertes par cette nouvelle directive (sites de e-commerce, fintech, banques, consommateurs). Ainsi que du changement inévitable de l’écosystème de paiement.

Quid du programme de la journée

  • 8 h 45 : Keynote introductive par Jean-Yves ROSSI, président de CANTON-Consulting
  • 9 h – 10 h 30 : Première table ronde – Que se passe-t-il ?
  • 10 h 45 – 12 h : Deuxième table ronde – Comment en tirer profit ?
  • 12 h – 12 h 45 : Présentation d’innovations
  • 12 h 45 – 14 h : Déjeuner Buffet par Butard Enescot

Le paiement API DSP2 : qu’est-ce qui change ?

L’émergence des fintechs et des nouveaux acteurs du paiement a contraint les instances européennes à mettre en place une nouvelle directive et des Regulatory Technical Standards. Quelles conséquences ? Obliger les banques à ouvrir leur système d’information à des prestataires de service de paiement. Pourquoi ? Pour encourager la digitalisation des services bancaires. Mais surtout pour améliorer l’expérience client en allégeant les procédures en ligne sur des transactions à moindre risque.

En premier lieu, ce sont les PSIC ou prestataires de services d’information sur les comptes qui vont bénéficier de cette nouvelle directive. Ces prestataires pourront proposer davantage d’offres d’investissement personnalisées. Et aider les utilisateurs dans la gestion de leurs finances. Viennent ensuite les prestataires de services d’initiation de paiement ou PSIP. Ces derniers pourront proposer de nouveaux modes de paiement.

Des enjeux stratégiques et commerciaux

Face au nouveau comportement des consommateurs — paiement mobile, paiement instantané, e-commerce —, il est primordial de moderniser les transactions de paiement. Notamment en démocratisant les API. En ouvrant les informations bancaires aux différents acteurs de paiement, la DSP2 permet à la fois de sécuriser et d’accélérer les paiements en ligne. Mais également de proposer de nouveaux services de paiement. Plus innovants et qui tiennent compte du profil de chaque utilisateur.

Les banques pourront avoir accès aux informations de leurs clients dans les autres banques. Les fintechs quant à elles pourront proposer des offres innovantes de manière plus sécurisée. Mais surtout régulée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *