Avec l’acquisition de Pumpkin, Leetchi, Linxo…, le Crédit Mutuel Arkéa enclenche la vitesse supérieure dans son processus de numérisation. Et cela marche, tous les voyants sont au vert.

Crédit Mutuel Arkéa – Fintech : un tandem qui recrée les services financiers

En lançant sa nouvelle stratégie Arkéa 2020, le Crédit Mutuel Arkéa entend développer l’économie réelle en s’ouvrant aux nouvelles mutations de la finance. Les acquisitions et les prises de participation dans de nombreuses fintechs confortent cette stratégie de transformation.
Ces acquisitions de fintechs, le groupe les considère plutôt comme un partenariat gagnant-gagnant. Pourquoi ? Les fintechs, malgré les réelles innovations qu’elles apportent, semblent ne pouvoir exister sans les banques, et vice versa.

Avec Pumpkin par exemple, le groupe démocratise le paiement entre amis. Grâce à une offre de banque mobile dédiée aux Millennials : cartes bancaires personnalisées et collaboratives, RIB, service de gestion des finances personnelles, c’est un nouveau segment de la clientèle (et pas des moindres !) que le groupe a conquis. De son côté, Pumpkin devient une néobanque grâce notamment aux fonds (15 millions d’euros) injectés par le groupe bancaire et assurantiel.

Crédit Mutuel Arkéa lance aussi sa propre fintech

La digitalisation du Crédit Mutuel Arkéa ne se limite pas aux rachats de fintechs. En mai dernier, le groupe lance Max, un assistant personnel gratuit au service des clients. Cette application mobile disponible sur Android et iOS intervient dans plusieurs briques de la finance : gestion de comptes, renégociation de crédits, services bancaires et assurantiels, investissement… et s’étend vers les services de conciergerie : babysitting, ménage, voyage, etc. À partir d’octobre 2017, il sera possible d’ouvrir un compte. Et d’obtenir en 9 minutes un RIB et une carte bancaire virtuelle à travers Max.

L’objectif ? Améliorer le parcours client bien sûr, alléger le travail des conseillers clientèles. Puis surtout, faire face à la directive européenne sur les services de paiement ou PSD2 qui entrera en vigueur en 2018. Et dont la spécificité est de permettre aux fintechs d’avoir accès aux données clients des banques.

Des changements qui commencent à porter leur fruit

Il aura fallu moins d’un an à Crédit Mutuel Arkéa pour que sa transformation numérique soit couronnée de succès. En effet, les chiffres sont éloquents. Pour ce premier semestre 2017, le groupe enregistre une croissance record de 3,5 % de son résultat net. Le produit bancassurance augmente de 7,1 %, et le produit d’exploitation de 14,4 %. Dans les faits, le bilan du groupe accuse une hausse de 4,7 milliards d’euros et se chiffre aujourd’hui à 125,1 milliards d’euros.

Selon Ronan Le Moal, directeur général de Crédit Mutuel Arkéa, « la justesse de notre projet stratégique Arkéa 2020 (…) engagé avec succès dans un processus de transformation de ses métiers (…) en associant le meilleur de l’expertise de nos équipes et les formidables possibilités de la technologie numérique ».

Le secret est donc là. Une équipe qui connait parfaitement ses clients et des produits numériques qui améliorent l’expérience client. Pour le Crédit Mutuel Arkéa, le pari est tenu. La preuve, il vient d’être couronné Corbeille d’Or lors de la 32e cérémonie des Corbeilles « Mieux Vivre Votre Argent » pour ses performances depuis un an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *