On a rencontré Damien Beurier, Directeur Général de Wesharebonds. L’occasion de faire le point sur l’actualité de cet acteur du crowdfunding français. Alors en un an, que s’est il passé pour la fintech ? Retranscription de notre interview !

Damien Beurier : Lorsque nous nous sommes rencontré l’année dernière, nous avions financé deux projets. Depuis, douze nouveaux ont vu le jour, dont deux qui sont en collecte aujourd’hui sur le site. Et le meilleur ? La taille de nos tickets ne cesse de s’accroître. Nos trois derniers projets qui sont : ARTIS, une société de tuyauterie industrielle à 400 000 euros, Danem, une SSII pour 500 000 euros et l’hôtel Richelieu à l’île de Ré, pour 500 000 euros ( contre 200 000 euros en moyenne l’année d’avant ).

Nous avons depuis, commencé la levée d’un deuxième fonds de crédit d’un montant de 10 millions d’euros. L’idée ? Déployer l’argent fraîchement levé sur des nouveaux projets. En ce moment, nous sommes en pleine discussion avec des intermédiaires, des apporteurs d’affaires, des courtiers, des experts-comptables, qui sont capables de nous amener des dossiers. En parallèle, nous travaillons bien entendu sur le site internet afin de devenir une référence pour les emprunteurs en recherche de financement, et de l’autre côté, pour les prêteurs qui souhaitent donner un sens à leur épargne.

Nos objectifs ? Nous espérons avoir 50 projets à mettre en ligne d’ici les 18 prochains mois, ils seront préfinancés par le fonds de crédit avant la mise en ligne pour les prêteurs particuliers.

WeShareBonds a un temps de réaction extrêmement rapide. Nous sommes capable de vous dire en moins de 15 jours, si le dossier sera financé ou non. Contrairement aux idées reçues, la réussite d’un dossier ne dépend pas de la collecte étant donné que le fonds de crédit garanti la collecte. C’est à partir du moment où un dossier passe en comité et qu’il est sélectionné, qu’il a la garantie d’être financé par WeShareBonds. Par la suite, si la collecte ne va pas jusqu’au bout avec les prêteurs particuliers, le fonds revient et complète le montant.