L’univers du crédit continue de subir de profonds bouleversements. Si le crowdlending a désacralisé les banques, aujourd’hui, c’est au tour de la blockchain d’apporter tout son potentiel au crédit entre particuliers. ETHLend entend devenir un acteur-clé de ce secteur en plein boom via la blockchain Ethereum.

ETHLend, l’application qui pense à chacun

Lancée cette année, ETHLend est une application décentralisée ou DAPP destinée à faciliter les prêts entre particuliers. Pourquoi une telle initiative ? La démocratisation du prêt participatif et l’internationalisation des participants ont changé la donne pour les acteurs du marché du crédit. Ce dernier va atteindre un chiffre à peine croyable — 200 000 milliards de dollars avant 2018 selon les estimations — et connaître une croissance sans précédent. 53,06 % entre 2016 et 2020 rien que pour le marché du crédit P2P.
En mettant en place des Smart Contracts qui garantissent des prêts sécurisés et immédiats, ETHLend compte bien mettre son grain de sel. Son ambition ? Rendre le prêt accessible aux non-bancarisés — entre autres aux millenials et aux habitants des pays en développement — et faire en sorte que les taux d’intérêt soient les mêmes partout dans le monde grâce à un fonds mondial collecté via la blockchain et le crédit P2P.
Par ailleurs, sur ETHLend, l’emprunteur peut choisir ses conditions de remboursement ainsi que sa prime de risque.

La blockchain Etherum, l’outil de choc pour des prêts décentralisés

Sur ETHLend, le prêt se fait via l’Ether, la crypto monnaie utilisée sur la blockchain Ethereum. L’avantage ? Le prêt est totalement décentralisé. En effet, comme les données des demandes de crédit ne sont pas stockées sur des serveurs centralisés, aucun utilisateur ni même ETHLend n’a la possibilité de modifier ou de bloquer un prêt en cours.
Voilà comment ça marche. Chaque utilisateur a accès à un prêt dès lors qu’il émet des tokens (compatibles avec toutes les monnaies, NDLR) ou utilise le nom de domaines de l’Ethereum (ENS) en guise de garanties.
Pour information, les tokens ERC-20 ont une valeur estimée à plusieurs milliards de dollars et les domaines de l’Ethereum disposent près d’un milliard de dollars. Ces chiffres — qui vont augmenter d’année en année — prédisent un bon avenir pour la crypto monnaie. D’après une étude réalisée par le Forum Économique Mondial, celles-ci représenteront en effet 10 % de la richesse mondiale d’ici 2025.

L’avenir, entre les mains de la crypto monnaie !

Au vu de ces chiffres, il est plus que certain que les demandes de crédits en crypto monnaies vont exploser. Pourquoi ? D’une part, les tokens peuvent financer n’importe quel besoin : financer la construction d’un bâtiment d’utilité publique, financer des œuvres caritatives, acquérir des biens personnels… D’autre part tout utilisateur peut évaluer un bien (maison, voiture, œuvre d’art, or, etc.) en tokens et placer celui-ci sur la blockchain pour garantir son prêt. Avantage : pouvoir emprunter auprès de prêteurs mondiaux et jouer sur la concurrence en termes de taux d’intérêt.

ETHLend et la technologie blockchain ont démocratisé le crédit et le microcrédit, à tel point qu’on parle d’uberisation de la finance participative. Cette frénésie est favorable aussi bien aux emprunteurs qu’aux investisseurs, quels qu’ils soient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *