Finastra vient de lancer sa PaaS (Platform-as-a-service) FusionFabric.cloud, une plateforme innovante dédiée aux fintechs, aux banques, aux consultants et aux étudiants.

FusionFabric.cloud : ses points forts

Plateforme ouverte, FusionFabric.cloud permet aux différents acteurs de la finance de combiner leurs expertises pour mettre au point des applications financières innovantes. Pour Hugh Cumming, CTO en charge des plateformes de Finastra, c’est la preuve que l’entreprise aborde un nouveau tournant dans sa stratégie PaaS. Nouveau certes, mais qui s’appuie sur plus de trois décennies d’expérience dans le domaine.

Ce service de Finastra aura pour conséquence de faire baisser les prix des applications alors même que de nouvelles fonctionnalités vont voir le jour. De plus, la mise sur le marché — ce qu’on appelle le time-to-market — des nouveaux produits va considérablement baisser. Résultat. Il y aura une émergence des nouvelles applications financières.

À terme, ces logiciels pourront être mis en vente sur le futur portail de vente de Finastra baptisé FusionStore.

Une plateforme qui réjouit les fintechs

Raise Partner est la première fintech à adopter cette nouvelle plateforme de Finastra. La jeune pousse grenobloise — dont la spécialisation est d’aider les assureurs à améliorer la gestion de leurs portefeuilles clients — va développer une application adaptée à la nouvelle directive européenne Solvency II et qui va de front avec FusionInvest, le système de gestion de placements de Finastra.

Selon Sophie Echenim, CEO de Raise Partner, FusionFabric.cloud constitue une vraie opportunité pour la fintech. Pourquoi ? Raise Partner pourra réduire ses frais dans la création de nouvelles applications tout en développant des solutions plus performantes. Par ailleurs, la fintech pourra séduire les clients de Finastra. Comment ? Sa solution sera directement intégrée dans le système central de l’éditeur.

Les consultants financiers sont sous le charme

C’est le cas de GMS ou Global Market Solutions qui s’appuie sur FusionFabric.cloud pour créer des logiciels de modèle de prix destinés à FusionCapital et FusionInvest.

Pour GMS, la plateforme va lui permettre de développer des solutions de modèles de prix adaptées aux besoins de leurs clients et à ceux de Finastra. C’est d’ailleurs ce dernier aspect qui a convaincu la société de faire partie de cette nouvelle communauté.

Une réelle opportunité pour les étudiants

Selon le Professeur Donald Lawrence, Directeur de Finance Computationnelle à l’University College LOndon, cette PaaS va aider les étudiants de l’université qui développent entre autres des logiciels destinés à la tarification dans les marchés des capitaux, les banques et les trade finance, à acquérir de l’expérience dans le développement d’applications ouvertes. Ils pourront également appréhender facilement le monde du commerce, car leurs applications vont être proposées aux banques et aux établissements financiers sur le store de Finstar.

Quelques mots sur Finastra

La plateforme a été créée en 2007 de la fusion de Mysis et D+H. À ce jour, elle est la référence pour accompagner la croissance des institutions financières. Sa large gamme d’applications financières et sa présence à l’international ont fortement contribué à ce succès. Sur les 50 premières banques internationales, 48 utilisent les solutions qu’elle propose.

FusionFabric.cloud est sur la bonne voie. La preuve ! Une banque australienne envisage d’utiliser les logiciels en cours d’essai sur la plateforme, tout en développant des applications de tarification pour son propre compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *