Le crowdfunding, vous connaissez. Nous y avons même consacré un article, avec une sélection des plus grandes plateformes de financement participatif.

Mais connaissez-vous l’histoire du crowdfunding et les grandes dates qui ont marqué l’histoire ? Retour dans le temps, aux origines des nouvelles méthodes de financement.

1885

Le 16 mars 1885, le journaliste Joseph Pulitzer écrit un article dans le New York World pour faire financer lu solde nécessaire à l’achèvement de la statue de la Liberté. Le journal réussira à récolter 100 000 dollars en cinq mois.

 

Le financement de la statue de la Liberté par les foules : un article paraît dans le journal New York World pour vendre des miniatures de la statue servant à financer celle que s'apprête à accueillir New York
Le financement de la statue de la Liberté par les foules : un article paraît dans le journal New York World pour vendre des miniatures de la statue servant à financer celle que s'apprête à accueillir New York.

1983

La statue de la Liberté a été un des premiers monuments à être financé par des dons de particuliers, notamment lors d’opérations de rénovation. En 1983, une opération promotionnelle d’American Express a permis de récolter 1,7 million de dollars (chaque achat fait avec une carte American Express déclenchait un don d’un centime de l’entreprise).

2003

A peine quelques mois après son lancement, l’entreprise d’encyclopédie en ligne Wikipédia choisit de se faire financer par des dons libres de contributeurs. Depuis elle maintient ce système de financement. En 2014, la fondation Wikipedia avait récolté 47 millions d’euros dans le monde.

2006

C’est dans son édition de juin 2006 que le magazine Wired invente le terme de crowdsourcing, qui donnera lieu au crowdfunding.

Wired crowdsourcing
L'édition de juin 2006 du magazine américain Wired qui consacre un dossier sur le Crowdsourcing (titre en haut de couverture), faisant apparaître pour la première fois le terme.

2008 

En 2008, Barack Obama utilise la collecte de fonds pour financer une partie de sa campagne présidentielle. Deux mois avant son élection, en septembre 2008, il récolte 150 millions de dollars de 632 000 nouveaux donateurs. Au total, il aura réuni 605 millions de dollars.

2010

Lancement des sites de financement collaboratif français KissKissBankBank  (mars 2010) et Ulule (septembre 2010), sur le modèle de la plateforme américaine Kickstarter (avril 2009). Aujourd’hui, KissKissBankBank compte 1,5 million d’inscrits et Ulule plus de 2 millions.

Les bureaux de KissKissBankBank à Paris
Les bureaux de KissKissBankBank à Paris

2012

C’est au printemps 2012 que le président américain Barack Obama signe la Loi JOBS (Jumpstart Our Business Startups) et qu’il présente le projet de loi sur le financement participatif qui encadre le secteur. L’objectif est d’aider les petites et moyennes entreprises à se faire financer en allégeant la réglementation.

Le président Barack Obama signe Jumpstart our Business Startups en 2012 à la Maison Blanche
Le président Barack Obama signe Jumpstart our Business Startups en 2012 à la Maison Blanche (AP Photo/Carolyn Kaster)

2012

Suite à un manifeste et une pétition en faveur du financement participatif lors d’un événement au printemps 2012, l’association Financement Participatif France voit le jour en août. Parmi ses missions : plaidoyer, déontologie et pédagogie.

2014

Le 30 mai 2014, une ordonnance a été promulguée en France pour encadrer le financement participatif. Elle crée deux nouveaux statuts : celui de conseiller en investissements participatifs (CIP) et celui d’intermédiaire en financement participatif. De nouvelles règles de fonctionnement visant à protéger les consommateurs sont définies.

2017

Les résultats du financement participatif de 2017 montrent l’ampleur du phénomène :  une augmentation de 59% des volumes collectés par les acteurs de la finance alternative (tout d’abord pour les fonds de prêt en ligne dédiés aux entreprises avec une hausse de 150%, puis pour les cagnottes (+55%). Source : Financement Participatif France.