Après avoir rencontré Edouard Plus de l’incubateur du Swave, et Gabrielle Inzirello du BNP Paribas – Plug and Play Fintech, nous sommes partis à la rencontre du B612. Le B612 est l’incubateur de la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes, implanté à Lyon et à Grenoble. Il accueille entre autres des Fintech et Insurtech en phase de création ou d’accélération.

Nous avons donné la parole à Pauline Raud, Responsable Stratégies de marque pour le B612, pour qu’elle nous fasse découvrir cet incubateur qui a vocation à faire bouger les lignes entre établissements bancaires et startups.

Pauline Raud, Responsable Stratégies de Marque B612
Pauline Raud, Responsable Stratégies de Marque B612

Racontez-nous la genèse du B612

A l’origine, le B612 est l’initiative de Stéphanie Paix, Présidente de la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes. Début 2016, la Présidente, toujours très portée sur l’innovation technologique souhaitait doter la banque d’un incubateur, faisant rentrer les technologies mais surtout l’agilité des startups au sein d’un grand groupe.

Cédric Nieutin, actuel directeur du B612, est parti d’une feuille blanche pour réfléchir, conjointement avec la présidente, à la forme et la mission de l’incubateur. Assez vite, pour maximiser l’impact de cette jeune structure sur un groupe aussi grand que la banque, la thématique des Fintech a été retenue. Cette thématique n’était absolument pas traitée, sous l’angle de l’accompagnement, en région Rhône-Alpes. Depuis l’origine, l’idée de l’incubateur était tout sauf une volonté de communication du corporate. L’incubateur devait aider l’écosystème, par-delà les barrières Fintech. Aujourd’hui encore, l’incubateur B612 reste un lieu ouvert, résolument tourné vers l’écosystème. A titre d’illustration, tous les ateliers organisés sont ouverts à tous.

De cette idée de base, en suivant les principes de l’effectuation – le B612 est aussi une startup – les premières entreprises ont été accueillies dans l’ancien siège de la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes. Au rez-de-chaussée, un ancien centre d’affaires désaffecté avait été confié à l’équipe. C’était le garage de l’incubateur en quelques sortes : un lieu, des entrepreneurs, une équipe, des rencontres… les sources de l’accompagnement.

Les locaux de B612
Les locaux de B612

L’ADN du B612

L’ADN du B612 repose sur 4 piliers :

#1 La nature des projets accompagnés 

Le B612 s’intéresse prioritairement à deux cibles :

  • les startups proposant des solutions innovantes dans les domaines de la banque (FinTech) et de l’assurance (InsurTech) : Personal Finance Saving, Asset Management, Money Transfer, Insurance, Alternative Finance, Capital Raising.
  • les startups proposant des solutions digitales disruptives visant à transformer les fonctions transversales des entreprises matures, par exemple les RH, la gestion des notes de frais, la communication, les services généraux, …

#2 Le prisme Deeptech

Nous développons une expertise sur les technologies liées à l’intelligence artificielle et la blockchain plus largement. Les projets sélectionnés, incubés et financés par le B612 présentent en effet tous une forte dimension Tech et un tiers des entreprises technologiques membres du B612 sont des startup en lien avec les laboratoires de recherche. Nous organisons régulièrement des temps d’échanges permettant de présenter et de comprendre les enjeux gravitant autour de la Fintech et des technologies Blockchain, à l’image de l’étape du FrenchTech Fintech Tour organisée par le B612 en juin 2018. Parallèlement, nous nouons des partenariats puissants avec des acteurs clés de la recherche sur le territoire, comme le partenariat noué en septembre 2018 avec INSAVALOR.

Par ce positionnement spécifique axé Deeptech, nous entendons :

  • valoriser les compétences technologiques des entrepreneurs et des chercheurs rhônalpins et suisses
  • contribuer au renforcement du potentiel d’innovation et la compétitivité de notre industrie
  • favoriser la création d’entreprises innovantes et d’emplois hautement qualifiés sur le territoire.

#3 Expertise et réseaux : l’importance de la dynamique humaine

Nous misons sur un accompagnement sur-mesure, mêlant bienveillance, excellence et exigence. En plus de l’accompagnement quotidien de l’équipe dirigeante du B612, composée de Cédric Nieutin, Sylvain Brissot et Pauline Raud, les startups incubées ont également la chance d’accéder rapidement à un réseau d’acteurs clés de l’entrepreneuriat, de l’innovation et du financement.

Cette dynamique humaine est au centre de l’offre d’accompagnement proposée par le B612 et s’incarne notamment par la constitution systématique d’un advisory board lorsqu’une startup rejoint le B612. La réunion régulière des advisory boards est un moment stratégique durant lequel les startups peuvent échanger sur leur business model, leur business plan et ainsi bénéficier de regards croisés d’entrepreneurs, de cadres de la banque et de partenaires de l’écosystème.

#4 L’entrepreneuriat comme posture d’avenir   

Nous nous intéressons de très près aux grandes tendances de demain et aux innovations en matière de transformation digitale d’un point de vue organisationnel : nouveaux process internes, nouveaux modes de gouvernance, coévolution, création de valeur ajoutée partagée, agilité, workzones. Nous souhaitons amener les acteurs de l’écosystème à réfléchir collectivement à ces évolutions du Future Of Work qui bousculent les organisations du travail.

Cette vision s’incarne notamment par les efforts initiés au quotidien pour développer l’open Innovation en multipliant les axes de collaboration et de coévolution entre les startups et les grands groupes. Nous capitalisons en effet sur notre position d’intermédiaire entre les startups et les grands groupes pour aider chacun d’entre eux à se développer dans une logique de coopération agile. Nous sommes convaincus que la façon de travailler en agilité et les modes de management prônés par les CEO des startup incubées (partage du pouvoir, partage des lauriers) peuvent, et doivent, aider les grandes organisations à se réinventer pour mieux vivre dans le monde d’aujourd’hui.

Le travail réalisé quotidiennement entre le B612 et la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes incarne le laboratoire de cette vision : régulièrement des actions sont mises en place pour fluidifier le dialogue entre les startups incubées et la Caisse D’Epargne Rhône-Alpes. Nous encourageons notamment les entrepreneurs, lorsque cela est pertinent, à inviter des experts de la banque dans leur board. Chacun apprend ainsi l’un de l’autre et peut-être source de valeur ajoutée dans la construction de cette relation. Il arrive également que des managers de la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes viennent passer quelques heures au sein du B612 pour participer à des « Reverse Pitch ». Les rôles sont alors inversés : ce sont les managers de la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes qui pitchent leurs projets face aux CEO des startups et ces derniers leurs apportent ensuite un regard critique et constructif.

Des expérimentations d’excubation sont également testées : dans ce cas, les managers de la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes sont invités à venir passer plusieurs jours au sein-même du B612 pour développer un projet spécifique. Les managers bénéficient alors des conseils et des codes du B612. L’objectif de ces diverses actions est d’aider les managers de la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes à mener leur projets intrapreneuriaux à terme en s’inspirant des postures entrepreneuriales des startups du B612.

Les locaux du B612
Les locaux du B612

Présentez-nous l’équipe accompagnante.

Les membres de l’équipe du B612 jouent, au quotidien, un rôle fondamental dans l’accompagnement des porteurs de projets en les accompagnant tout au long de la maturation de leur entreprise.

Cédric NIEUTIN a fondé et dirige le B612 depuis deux ans et demi. Véritable chef d’orchestre, il s’évertue à révéler les talents des entrepreneurs mais aussi des équipes qui accompagnent les porteurs de projets vers leur réussite. Très attaché aux valeurs humaines véhiculées par les entrepreneurs, Cédric met ses 7 années d’expérience en création d’entreprises et conseils en stratégie d’entreprise et ses 11 années d’expérience en accompagnement de startups tech (direction de Krealys et de la SATT lyonnaise Pulsalys) au service des jeunes entrepreneurs. Cédric s’intéresse de près à l’impact de la posture entrepreneuriale sur l’organisation des grands groupes et des hommes et femmes qui les composent.

Sylvain Brissot est le directeur adjoint du B612 depuis deux ans. Sylvain possède 18 années d’expérience professionnelles au sein de startups ou des sociétés Tech/Media en tant qu’entrepreneur ou en tant que membre de l’équipe de direction. Il a débuté sa carrière comme manager chez Ernst & Young puis a ensuite pris la direction marketing et est devenu membre du conseil d’administration de iMusic-School, la startup leader dans l’apprentissage de la musique en ligne. Sylvain a choisi d’intégrer le B612 il y a deux ans afin d’accompagner au mieux les porteurs de projets en leur apportant quotidiennement son expertise et sa bienveillance.  

Pauline Raud a rejoint l’équipe du B612 en septembre 2018. Issue du monde des startups, Pauline apporte au B612 son expertise en matière de communication et de stratégie de marque. Pauline a notamment contribué à la création de la marque digiSchool en dirigeant pendant 6 ans la communication et la stratégie éditoriale de cette pépite EdTech qui a levé 14 millions d’euros en 2016. Au quotidien, Pauline reste au plus près des entrepreneurs et les accompagne dans le développement de leur notoriété.

Quelle est l’offre d’accompagnement du B612 ?

L’accompagnement sur-mesure déployé par le B612 passe également par l’organisation de temps forts « à la carte ». Le B612 Lyon organise ainsi deux ateliers par mois ouverts aux startups incubées ainsi qu’à tous les acteurs de l’écosystème. Ces cycles de conférences sont animés par des experts qui abordent des thèmes liés aux dynamiques entrepreneuriales et managériales (« Du Saas à la facturation à l’usage » « L’intelligence émotionnelle au service du management » « Construire sa stratégie de marque » « Atelier SEO », etc.)  Le but est de générer des échanges et des débats dans une logique de transmission du savoir. Des points d’information, des séances de coaching et de mentoring sont également proposés aux entreprises accompagnées par le B612. Les entreprises accompagnées par le B612 ont ainsi la chance de bénéficier de conseils dans des domaines spécifiques (dev., UX design, juridique, finance, marketing, communication, commercial, etc.) en échangeant de façon individuelle avec des experts. Ces temps forts débouchent sur des réflexions pragmatiques, concrètes et constructives. Il est ici important de noter que le B612 n’orchestre pas de programme prédéfini ; l’offre d’accompagnement est établie de manière personnalisée en fonction des demandes, des besoins, de la personnalité de chaque entrepreneur et de la maturité de son projet.

Pour finir, il est essentiel de souligner que chaque entreprise incubée est accompagnée dans ses prises de décision grâce à la constitution d’un advisory board. Ce board est constitué d’experts business / innovation et d’acteurs du milieu bancaire ; Cédric Nieutin et/ou Sylvain Brissot en sont systématiquement membres. Le but est de ne jamais laisser un entrepreneur seul dans ses prises de décision et de l’aider à faire les bons choix aux bons moments. Ces regards croisés d’entrepreneurs, de cadres de la banque et de partenaires de l’écosystème contribuent à la bonne évolution des jeunes pousses.

Les rencontres et talks du B612
Les rencontres et talks du B612

Quelle est la valeur ajoutée du B612 pour les startups accompagnées ?

Au-delà de l’offre d’accueil (coworking) et d’accompagnement sur-mesure (advisory boards, coaching, mises en relation, etc.), le B612 possède son propre fonds d’investissement : le B612 Participations. Le B612 Participations investit directement en ultra-amorçage pour accélérer la réalisation de la preuve de concept et renforcer la capacité des startups à atteindre leur marché rapidement. Le B612 Participations investit des tickets de 50K à 250 K.

Les critères d’analyse sont adaptés à l’ultra-amorçage. L’analyse des critères précisés ci-après est réalisée en amont des comités d’investissement lors de la phase de due diligence.

  • Equipe et posture entrepreneuriale : ambition, vision, compétences, définition des rôles, adéquation homme / projet
  • Proposition de valeur : création de valeur, dimensionnement de l’offre, caractère disruptif
  • Marché : taille et dynamique, intensité concurrentielle, intégration dans la chaîne de valeur, time-to-market
  • Potentiel de la startup : business model et monétisation, scalabilité, clients/usages, stratégie de développement, road-map, go-to-market
  • Financement : capital, plan de financement, capacité à lever
  • Lien CERA et/ou groupe BPCE : VA pour la banque, impact métier et chaîne de valeur

Le comité d’investissement du B612 Participations se réunit 4 à 5 fois par an en fonction des besoins d’investissement. Ce comité réunit des membres du Directoire de la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes, un membre du B612 Participations, des experts de l’investissement dans le digital et la fintech et des entrepreneurs.

Le B612 Participations a donné à date son accord pour le financement de 11 projets en ultra-amorçage, tous incubés au B612.

 

Comment sourcez-vous les startups ? 

Depuis sa création il y a deux ans, Le B612 a accompagné le développement de 31 startup. Le B612 ambitionne d’intégrer 20 nouvelles startups par an. Il n’y a pas de promo ou de date de rentrée.

Le processus de sélection des startup incubées au B612 est orchestré par l’équipe dirigeante du B612 accompagnée des « amis du B612 ». Le processus de sélection répond à un process formalisé. Une première phase de sélection est permise par l’activité de de sourcing et de screening définie en amont. Lors de l’étape de sourcing, lors de laquelle les équipes du B612 rencontrent les porteurs de projet, le B612 collecte des éléments de qualification précis des startups afin de s’assurer que les projets repérés correspondent aux critères de sélection du B612, à savoir :

  • Développer une offre de service innovante basée sur une technologie disruptive à forte valeur ajoutée
  • Evoluer dans les domaines de la fintech ou de l’insurtech
  • Proposer une solution visant à accélérer la transformation numérique des grands comptes
  • Posséder une dynamique entrepreneuriale
  • Proposer une ambition compatible avec un modèle économique de type Startup
  • Justifier d’une faisabilité et d’un potentiel business
  • Avoir un « impact » sur un acteur tel la CERA et/ou le groupe BPCE

Une fois cette phase de sourcing / screening réalisée, le B612 sollicite des acteurs de l’écosystème ainsi que des acteurs de la banque afin d’obtenir un « regard croisé » sur les projets. Le B612 met alors à disposition du comité de sélection un ensemble d’éléments structurants présentant la startup (pitch, site web, vidéo, etc.). L’outil de cotation élaboré en interne permet ensuite aux membres du comité de sélection de répondre à un ensemble de questions réparties sur les 5 dimensions stratégiques d’analyse d’un projet : l’équipe, la proposition de valeur, le potentiel marché, la vision stratégique et le financement. L’analyse exhaustive des réponses des membres du comité de sélection débouche sur une note moyenne qui permet une prise de décision objective sur l’incubation ou non de la startup.

L’outil de notation du B612 permet de rendre compte de la maturité de la startup en fonction de critères objectifs et répond à une activité de sélection « ouverte ».

Quels sont les KPIs clés du B612 ?

Les KPIs du B612 se mesurent à la fois sur un point quantitatif, mais aussi qualitatif.

A notre sens, d’un point de vue quantitatif, l’essentiel reste la performance des entreprises que nous accueillons. Nous aimons bien la voir sous l’angle des emplois créés. Si on compte les espaces de Lyon et Grenoble, le B612 accueille près de 100 personnes.

Au-delà de cela, nous accompagnons et hébergeons près de 32 Startups dont plus de la moitié font partie de la thématique Fintech-InsurTech

Nous avons investi dans plus de 10 d’entre elles et pour la moitié en compagnie d’autres fonds régionaux et nationaux.

D’un point de vue qualitatif, nous animons des lieux où la bienveillance et l’entraide entre startups est quotidienne. Chaque jour, nous voyons des équipes dirigeantes s’attabler et échanger sur des sujets communs, s’aider. Il s’agit là de notre KPI le plus important. En rentrant au B612, les startups rejoignent une communauté homogène de créateurs et d’entrepreneurs.

Les rencontres et talks au B612