Nous vous avons déjà présenté l’écosystème Fintech français dans un précédent article et nous avons commencé à faire le tour des régions avec le témoignage de 3 Fintech installées à Nantes, Lyon et Bordeaux.

Nous voulions également faire un coup de projecteur sur nos voisins européens : il y a les places fortes de la Fintech comme Londres ou le Luxembourg. Mais qu’en est-il des autres pays moins souvent cités et médiatisés ?

Focus sur le sud avec l’Espagne et l’Italie

🇪🇸 ESPAGNE

Écosystème Fintech espagnol :

  • A la fin 2017, on comptait 300 Fintech et 90 Insurtech espagnoles
  • 40% Fintech en un peu plus d’un an (117 créées et 32 disparues)
  • L’Espagne est le 6ème pays du monde avec le plus entreprises Fintech installées (sur environ 15 000 Fintech mondiales)
  • Les Fintech espagnol prévoient de créer plus de 4500 emplois dans la prochaine année
  • En 2017, la facturation annuelle des Fintech était de 100 millions d’euros

Secteurs les plus représentés :

  • le paiement,
  • les prêts,
  • la gestion des finances personnelles

Fintech espagnoles à suivre :

  • Fintonic, appli de gestion des finances personnelles et d’épargne
  • ID Finance, entreprise spécialisée dans les données, crédit scoring, et la finance digitale
  • Finizens, appli gestionnaire de placements automatisés
  • Indexa Capital, plateforme d’investissement
  • MyTripleA, plateforme de crowdlending pour les entreprises espagnoles  

Financements et levées de fonds:

  • Le top 10 des deals de Fintech espagnoles en 2017 représente un total de 116,9 millions de dollars. C’est l’équivalent de 96% des investissements faits dans les Fintech espagnoles en 2016. A titre de comparaison, 318 millions d’euros ont été levés par les Fintech françaises, représentant une croissance de 84%, sur la même année.
  • 46% des investissements en 2017 se sont faits auprès des Fintech spécialisées dans la donnée ; 27% dans les plateformes d’investissement ; et 16% dans les Fintech spécialisées dans les transactions immobilières.
  • Top 3 des levées de fonds en 2017 : IDFinance (50 millions de dollars) ; Fintonic (27,9 millions de dollars) ; SpotaHome (16 millions de dollars)

Influenceurs espagnols à suivre :

Sources :

http://www.finnovating.com/

http://www.expansion.com/

https://www.forofintech.com/

https://estrategafinanciero.com/

http://asociacionfintech.es/

Carte Fintech Espagne - Juillet 2018
Carte des Fintech espagnoles classées par catégorie - Juillet 2018 par Finnovating

🇮🇹 ITALIE

Ecosystème Fintech italien :

  • En 2017, sur un total de 7200 startups innovantes en Italie, on comptait 235 Fintech.
  • Bien que l’Italie n’est pas un acteur majeur de la Fintech dans le monde et en Europe (le Wall Street Italia parle même de l’Italie comme le queue de peloton de l’Europe) , pour la première fois en 2017, Deloitte a inclue le pays dans son classement des Hub Fintech mondiaux.
  • Milan est classée comme la ville où les startups et en particulier les Fintech ont le plus de chance de naître et se développer.
  • En décembre 2017 s’est créé Assofintech qui regroupe les entreprises Fintech et Insurtech en Italie.
  • En mars 2018 est né le premier groupe de lobby ItaliaFintech qui a pour objectif d’alimenter le dialogue avec les institutions et les branches traditionnelles.
  • 88% des CEO des Fintech italiennes sont des hommes (2016).

Secteurs les plus représentés :

  • Le crowdfunding est le secteur le plus largement représenté chez les Fintech italiennes.
  • Ensuite, on trouve l’Asset Management et les paiements.

Fintech italiennes à suivre :

  • Sardex : plateforme d’économie collaborative
  • Satispay, plateforme de micro-paiements sans carte
  • FinScience : logiciel de récolte et d’analyse de données pour les établissements financiers
  • GreenAddress : portefeuille de gestion des Bitcoin
  • Soisy : plateforme de prêts aux particuliers

Financements et levées de fonds :

  • 33,6 millions d’euros investis dans les Fintech italiennes en 2016 (soit une augmentation de 80% en comparaison à 2015).
  • En 2016, 45% des Fintech avaient reçu des financements.
  • L’Italie reste le 12ème pays en Europe en termes d’investissement dans les Fintech (derrière la Belgique, la Finlande et l’Espagne)
  • La plus grosse opération d’investissement en Italie est de 16 millions d’euros pour la Fintech MoneyFarm
  • Parmi les principaux investisseurs dans les Fintech italiennes, on retrouve : Innogest Capital, United Ventures, Italian Angels for Growth, H-Farm, etc.

Influenceurs italiens à suivre :

  • Matteo Rizzi, investisseur Fintech, co-fondateur de Innotribe et de FinTechStage
  • Matteo Carbone, fondateur et directeur de l’Osservatorio Connected Insurance et influenceur mondial Insurtech
  • Claudio Bedino, co-fondateur d’Oval Money et de Starteed
  • Andrea Silvello, serial-entrepreneur et co-fondateur de Digital Tech et de Neosurance
  • Fabrizio Villani, Head of Growth chez Fintastico

Sources :

https://www.pwc.com/it/it/industries/fintech/docs/2017-fintech-report.pdf

http://www.ilsole24ore.com/

http://smartmoney.startupitalia.eu/

http://www.wallstreetitalia.com/

http://www.italiafintech.org/

http://assofintech.org/

StartupItalia - Chiffres de la Fintech en Italie
Chiffres de la Fintech en Italie - avril 2018, StartupItalia