Le chèque n’est pas mort. Même si l’on constate une baisse régulière des volumes de chèques avec l’avènement de nombreuses alternatives de paiement et des initiatives visant à réduire son usage, les Français signent encore plus de 2 milliards de chèques par an.

  • Du point de vue des émetteurs particuliers et entreprises, le chèque est perçu comme un moyen de paiement simple et gratuit, permettant d’avoir la conscience des dépenses et la maîtrise des débits.
  • Du coté des remettants, le chèque est synonyme d’un traitement chronophage, d’un manque de fiabilité et d’un allongement des délais d’encaissement.

La réception et la gestion de volumes significatifs et irréguliers de chèques accompagnés éventuellement de coupons, constituent des tâches administratives lourdes et à faible valeur ajoutée pour les services financiers. Leur manipulation peut être la source d’altération ou de perte des documents, induisant des risques dans le process de remise en banque. Ces contraintes peuvent alors conduire à une remise en banque des règlements entre J+3 et J+5, au lieu d’être idéalement réalisée et sécurisée à J.

Pour les banques, c’est surtout un coût disproportionnée de part la complexité de son traitement et l’impact logistique qu’il représente notamment avec tendance à la diminution du nombre d’agences des réseaux bancaires. Il devient par ailleurs incontournable d’envisager la mutualisaiton de moyens pour les professionnels de l’industrie bancaire afin de faire émerger une infrastructure de traitement unique et rationalisée.

Réinventons l’encaissement de chèques

Les solutions du marché s’adressaient principalement à une clientèle de grands remettants de chèques avec des offres logicielles et/ou de prestations spécifiques aux grands volumes. Les technologies à disposition, les tendances vers de nouveaux usages comme la digitalisation, le développement du Saas et la facturation à l’usage, ainsi qu’un contexte réglementaire favorable sur des segments de métiers impactés par les problématiques d’encaissement de chèques (Loi Allur pour les professionnels de l’immobilier par exemple), ouvrent l’opportunité de nouvelles offres de rupture, accessibles aux petits remettants via des solutions Saas packagées « tout en un » et adaptées à leur contexte de volume.

Wecheck : une solution intuitive et performante disponible dans le cloud

Primé aux Grands Prix des Innovations Bancaires, Wecheck est la solution intuitive et performante disponible dans le cloud, alliant un choix de scanners adaptés aux volumétries, une mise en œuvre simple et rapide, ainsi qu’un faible coût d’appropriation et d’usage.

Wecheck est une solution simple d’utilisation permettant d’optimiser le traitement, l’encaissement et l’archivage des chèques et des coupons associés depuis leur réception jusqu’à leur remise en banque.
Les remettants divisent par 4 le temps de traitement de leurs chèques
Accélération de la remise en banque, simplification de l’enregistrement comptable, sécurisation des archives, autant de bénéfices d’usage réconciliant le chèque avec les organismes remettants.

Une opportunité pour les banques

La transformation numérique de la banque passe par la dématérialisation du traitement des chèques des remettants. Le déploiement de Wecheck est une opportunité pour accompagner leurs clients professionnels en fournissant des réponses efficaces à leurs besoins tel qu’un encaissement à J, permettant aussi de réaliser une économie substantielle et réorienter l’activité des agences sur des fonctions plus commerciales, en déportant à la source chez le remettant les premières étapes du traitement.

La solution Wecheck a pour vocation d’être installée dans toutes les organisations et toutes les entreprises, son modèle permet des gains opérationnels et financiers dès quelques milliers de chèque par an. Nous avons finalisé des partenariats avec des banques ou des éditeurs de logiciel qui enrichissent leur ERP de la fonctionnalité de digitalisation du chèque.

Permettre aux banque d’anticiper les réformes, et bien d’autres encore !

Wecheck permet dès aujourd’hui d’anticiper des grandes réformes, aussi l’ambition d’Orone est d’offrir à l’ensemble des banques et des remettants, un gestionnaire de flux multi bancaire au niveau national, en mesure de traiter l’ensemble des volumes de chèques émis par les remettants. Les économies d’échelle deviennent évidentes, avec une forte réduction des coûts de traitement pour chaque établissement bancaire, une qualité de service accrue et la mise en œuvre d’une approche unique et normalisée pour accompagner la décroissance du chèque.