Selon une étude réalisée par OpinionWay et mieuxplacer.com au mois d’avril 2017, 3/4 des Français voudraient avoir leur mot à dire sur l’utilisation de leurs épargnes. Le lancement de mieuxplacer.com répond parfaitement à cette demande.

Mieuxplacer.com, à l’écoute de ses clients

Après OTC Agregator, une plateforme qui a libéralisé les produits d’épargne B2C, Guillaume-Olivier Doré lance mieuxplacer.com. Depuis avril 2016, la plateforme installée à Bordeaux et à Paris promeut une épargne entièrement transparente.

Fort de son expérience avec OTC Agregator — 55 000 entrepreneurs et particuliers pour un montant de 500 millions d’euros et près de 200 projets entrepreneuriaux — Guillaume-Olivier Doré ambitionne de faire de ses clients des acteurs majeurs de leur épargne. Comment ? En mettant à leur disposition des conseils sur mesure via un outil d’intelligence augmentée.

Une multitude de produits qui redonne la parole aux épargnants

De nombreux produits seront bientôt à disposition des épargnants sur mieuxplacer.com. De l’assurance vie aux fonds d’investissement pour soutenir des structures installées en France, en Corse et dans les DROM, l’épargnant peut choisir le placement adapté à son profil et à ses attentes. D’autres produits comme les fonds d’investissement forêt, immobilier, santé, luxe, gastronomie… sont également disponibles.

Une levée de fonds plus une équipe experte, le combo gagnant

Le lancement de mieuxplacer.com commence avec une équipe spécialisée en produits d’épargne et gestion d’actifs (15 en tout) pour séduire les utilisateurs. À l’instar de son CEO, tous les collaborateurs ont une longue expérience dans l’épargne digitale. Dernièrement, Sébastien Carriot, co-fondateur et ancien Chief Technical Officer CTO chez AT Internet a rejoint la plateforme en tant que Chief Innovation Officer ou CIO. Ainsi que Frédéric Biscay ancien responsable des partenariats chez PayPal devenu product owner de mieuxplacer.com.

Mais ce n’est pas tout. Mieuxplacer.com vient de lever 2 millions d’euros, dont 700 000 euros auprès de la Bpi et de la Région Nouvelle-Aquitaine. Le reste a été financé par des Business Angels issus de la sphère financière française : des personnalités de la Tech française, des serial entrepreneurs, des experts en gestion d’actif ainsi que des personnalités du monde de la finance.

Le programme ? Engager de nouveaux experts qui feront partie de l’équipe opérationnelle avec une partie des fonds. Et favoriser l’implication des épargnants en lançant l’application SQIRL. Un conseiller personnalisé qui permet à l’épargnant de se familiariser avec l’épargne. L’autre partie sera allouée au pôle recherche et développement (AI et machine learning) afin d’améliorer les algorithmes de profilage.

Mieuxplacer.com, un concept qui séduit les acteurs de la finance

Hommes et femmes influents de la finance (institutionnels et entrepreneurs) ont eu le coup de cœur pour la jeune fintech pour de nombreuses raisons. La multitude de choix des produits et la transparence des services en sont les principales.

Pour Anne Binder, présidente de FinTouch et membre du conseil d’administration de mieuxplacer.com : « Aujourd’hui, les consommateurs réclament la démocratisation du secteur financier. Ils souhaitent toujours plus de choix et de transparence et l’essor des nouvelles technologies accélère ce phénomène. La plateforme digitale mieuxplacer.com s’inscrit parfaitement dans cette tendance. »

Mieuxplacer.com est bien parti pour une success-story. Pour l’heure, la plateforme vise les 7000 voir 8000 clients d’ici 2020.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *