En France, le e-commerce représente un marché de 81.7 milliards d’euro en 2017, selon une étude menée par la FEVAD (fédération du e-commerce et de la vente à distance). Plus de 2.1 milliards de transactions ont été passées en ligne en 2017, représentant une hausse de 20.5% par rapport à l’année précédente.

Le paiement en ligne, marché considérable, attire de nombreuses fintechs spécialisées dans chacun de ses aspects et qui sont chaque jour plus nombreuses à se tourner vers une activité à impact positif.

Valorisation du paiement : une tendance émergente

A mesure que le e-commerce gagne en importance dans le mode de consommation des français, ces derniers se montrent également plus sensibles aux problématiques liées à la RSE et aux mesures prises par les marques et les entreprises en faveur d’une activité plus respectueuse de la société et de l’environnement. 53% des français interrogés se déclarent enthousiastes à l’idée que les marques utilisent les technologies les plus propres à leur disposition.

Certains géants du paiement tels que ANT Financial Services, ex-Alipay ,la solution de paiement utilisée par Alibaba mettent en œuvre des programmes qui récompensent financière ment les actions en faveur du développement durable.

L’idée de valoriser le paiement n’est donc pas nouvelle. Néanmoins, d’autres méthodes plus simplifiées et intégrées dans le processus d’achat portées par les fintechs, notamment les solutions de paiement, émergent.

Utiliser l’engagement des consommateurs comme levier d’action

Les solutions de paiement, plébiscitées pour leur simplicité d’utilisation et leur flexibilité, se tournent désormais vers le vert.

Utiliser la technologie du paiement comme outil de RSE est une pratique qui peut être adoptée par toute activité ayant un besoin d’encaisser des paiements en ligne. Concrétisation finale de l’achat, le paiement est le dernier point de contact entre une marque et le consommateur. Il matérialise un pont entre ces deux acteurs.

Ainsi, donner l’opportunité aux consommateurs de s’impliquer à travers la marque au moment du paiement génère une action positive transversale : la marque valorise une activité à impact positif et le consommateur reçoit les moyens d’agir lui-même, transformant son mode de consommation.

L’intérêt de valoriser le paiement est symbolique : il permet de transformer ce lien entre les consommateurs et la marque, jusqu’alors purement économique, pour y intégrer une dimension consciente attendue par les consommateurs. De cette façon, la marque devient une plateforme d’action pour le consommateur qui devient, lui, maître de sa consommation.

La technologie du paiement appliquée à la RSE

Directement intégrée à la solution de paiement, la technologie de PayGreen offre deux services répondant aux attentes principales des français en matière de RSE : le soutien d’associations caritatives par le biais de l’Arrondi en Ligne et l’éco-responsabilité à travers l’algorithme Tree qui calcule les émissions de CO2 générées par une commande en ligne et propose au consommateur de compenser son empreinte carbone.

Grâce à ces outils, toute entité encaissant des paiements en ligne (boutique en ligne, marketplace…), avec ou sans site internet, peut proposer à ses clients de s’engager au profit d’une association ou de compenser l’empreinte carbone de sa commande en ligne par le biais de sa page de paiement.

La solution de paiement devient alors un outil de gestion des dons intégrée à la fois par les e – commerçants et les associations. En effet,chaque association bénéficiaire de l’Arrondi en Ligne perçoit ses dons à travers la solution de paiement grâce à laquelle elle gère elle-même ses paiements.

Intégrés à la solution de paiement, disponibles à travers des API ou par le biais de modules développés pour les CMS prédominants, l’Arrondi en Ligne et Tree, l’algorithme de compensation carbo ne sont à ce jour actifs sur une centaine de sites e -commerce en France.

Mesurer l’impact des transactions

L’intérêt de valoriser le paiement réside dans la simplicité de sa mise en place : commun à chaque acteur – consommateur, commerçant, organisme bénéficiaire – le traitement du paiement est géré par un seul organisme qui intervient à chaque étape de la chaine du paiement, du règlement du consommateur, à l’encaissement du commerçant, au reversement du don aux associations ou à l’organisme en charge de l’achat de crédits carbone.

L’avantage majeur d’une gestion unifiée du paiement auprès de tous ces acteurs est d’une part la sécurisation complète de la transaction mais également la complète traçabilité du paiement, du moment où il est émis par la carte du consommateur au moment où il est perçu par le commerçant et l’association. De cette façon, l’impact de chaque transaction sur la société et l’environnement peut facilement être mesuré.

Sources
https://www.mediaterre.org/docactu,ZmJyZXVpbC9kb2NzL2VucXVldGUtcnNl,2.pdf
https://www.fevad.com/bilan-2017-e-commerce-france-ventes-internet-hausse-de-14-an/